la-upfronts-2014-tnt-tbs-unveil-new-schedules--001

The Last Ship s01e01 « phase 6 »

(TNT) saison 1 en 10 épisodes –
eric-dane-adam-baldwin-last-ship

Si la période estivale délaissée par les networks a souvent été redouté par le sériephile, on ne peut plus vraiment parler de traversée du désert. Un certain nombre de diffuseurs, notamment le câble, profitent de cette fenêtre plus clairsemée pour lancer ses productions. La rentrée devrait être ensuite ignorée ; on se souvient que l’automne précédent ne comportait aucune nouveauté consistante sur les chaînes câblées à l’exception de Masters of Sex.
Le sériephile exigeant pourra donc découvrir et retrouver une bonne partie de ce qui constituera la crème de 2014 avec dans le désordre des titres comme Rectify, The Leftovers, Tyrant, The Knick, Ray Donovan, Outlander, Intruders, Masters of Sex, The Honourable Woman, The Strain et j’en passe.
Parallèlement, l’autre évolution notable de l’été sériel se caractérise par l’émergence de grosses productions. L’année dernière CBS lançait Under the Dome et devrait insister dès juillet avec Extant, toutes deux produites par Steven Spielberg. TNT se joint donc à l’effort avec The Last Ship produite par Michael Bay mais, comme vous pourrez le lire dans la suite, je ne vais pas hésiter à la torpiller sans sommations.

Un navire de guerre de la marine américaine est envoyé au pôle nord. Sa mission est double : parfaire son entraînement sous un blackout total et escorter un duo de scientifiques qui réalise d’étranges prélèvements sur les lieux.
A la fin de la mission, le capitaine reprend contact avec sa hiérarchie pour découvrir que la planète est touchée par une pandémie éclair…


The Last Ship est une adaptation d’un roman homonyme signé William Brinkley. En 1988, la guerre froide n’est pas tout à fait terminée et Brinkley imagine un monde qui aurait succombé à la guerre nucléaire entre américains et soviétiques.
La version TNT s’éloigne du roman et s’inscrit dans une tendance lourde de la fiction contemporaine : les épidémies et autres risques sanitaires. Lors du dernier festival Séries Mania, nous avions pu découvrir deux séries d’horizons pourtant lointains sur ce sujet (The End of the World en Corée du Sud et Cordon en Belgique). On pense également à Helix, diffusée en début d’année sur Syfy.
Mais The Last Ship évoque aussi un autre drama dans lequel il était question de la marine US. Je pense à Last Resort qui n’avait pas réussi à s’imposer l’année dernière sur ABC.

Je fais partie des amateurs de récit d’anticipation, ils nous disent toujours quelque chose de significatif sur notre époque et je pars du principe qu’il n’y en a jamais assez à découvrir.
A ce titre, le point de départ de The Last Ship est prometteur mais la série ne s’intéresse aucunement aux questions cruciales.
L’épisode commence comme une de ces publicités pour l’armée. On peut y voir de magnifiques séquences de canons déversant moult munitions sous un soleil couchant. La suite est une succession de scènes maladroites et notamment l’une d’entre elles – sans rien révéler, la scène d’explication entre le capitaine et le docteur – qui constitue sûrement ce que j’ai vu de pire à la télé US durant ces dernière années.

Je n’attendais rien d’exceptionnel de la part de cette production estivale à grand spectacle. Mais le jeu pitoyable des acteurs lors des scènes sensibles m’a surpris. A ce niveau là, c’est parfaitement rédhibitoire !

Visuels & Vidéo : The Last Ship / TNT

Une réflexion sur “The Last Ship s01e01 « phase 6 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s