Awake s01e01

Pilot
Awake s01e01

NBC a bien du mal cette saison (pour avoir un aperçu complet sur la chaîne, je vous conseille vivement cet édito de Nick) et en particulier dans cette case horaire du jeudi soir face à The Mentalist et Private Practice. En début de saison, le Cop-show Prime Suspect ne s’est pas imposé (perso je l’aimais beaucoup >> mon post), puis The Firm s’est lamentablement vautré (déprogrammé après le troisième épisode – je n’ai pas réussi à venir à bout du pilote). Le plan C s’appelle donc Awake et débute à l’antenne le 1er mars.

Une fois n’est pas coutume, je vous propose d’écouter non pas un morceau entendu pendant l’épisode mais un titre (très souvent utilisé dans la pub d’ailleurs) qui accompagne la bande annonce de la série, signé des anglais de The Cinematic Orchestra :



Michael Britten est un inspecteur de police qui survit à un accident de voiture. Nous ne savons pas quelle est la cause de cette sortie de route mais il y a bien plus mystérieux ! En effet, présents dans la voiture lors de l’accident, sa femme et son fils se trouvent désormais séparés : un matin il se réveille auprès d’elle, meurtrie par le décès son fils et le lendemain il découvre son fils tourmenté par la mort de sa mère. Il voit ainsi se succéder jour après jour, deux mondes différents à l’étrange symétrie…
C’est intéressant de voir que cette idée de départ est assez proche de la précédente création de Kyle Killen qui s’intitulait Lone Star (malheureusement annulée rapidement) où il était déjà question d’un homme écartelé entre deux vies !

L’idée est assez fascinante, valant à elle seule le coup d’oeil sur ce pilote ! On découvre cette histoire double avec attention à la fois pour ne rien laisser échapper, à l’instar du personnage principal qui s’accroche au moindre détail et aussi pour déceler la petite ficelle qui pourrait apparaître soulevant un début d’explication à cette situation.
Comme nous nous trouvons au commencement, les deux « réalités » sont organisées de telle manière qu’elles se suivent afin que nous puissions appréhender au plus près ce qu’il ressent, mais très vite les deux mondes se font faces afin de se confronter (en particulier l’enchaînement de scènes avec les Shrinks qui est totalement jubilatoire).

Pour vivre cet enfer, les producteurs ont fait appel à l’acteur anglais Jason Isaacs (voir photo – plus connu pour son rôle de méchant à cheveux longs dans Harry Potter). Au départ, il donne l’impression d’être assez commun mais très vite il s’impose comme une perle rare enchaînant la sensibilité à fleur de peau avec une volonté communicative. Il faudra bien sûr confirmer ce niveau de performance par la suite mais il impose son personnage de fort belle manière sans disposer d’un physique d’éphèbe (plutôt profil  quadra assez marqué) !
Autour de lui on remarque une belle brochette de seconds rôles avec le retour de Wilmer Walderrama (Fez dans That 70’s show), de BD Wong (Law & Order, Oz) et de l’actrice Laura Allen que j’aimais beaucoup dans la regrettée Terriers.

Awake s01e01

La réalisation a été confiée à un anglais aussi : David Slade. Je m’attarde un peu sur lui car c’est au départ un réalisateur de clip (Aphex Twin, Muse, The Killers) mais il a aussi un épisode de série télé à son actif pour Breaking Bad (belle référence !), le troisième volet de la saga Twilight (Eclipse) mais surtout un petit bijou de premier film indépendant : Hard Candy !
Le résultat sur ce premier épisode est très élégant (ridiculisant par exemple son prédécesseur, The Firm, qui tombait complètement à plat formellement). Essentiellement constitué de plans fixes, l’image fait la part belle aux gros plans ponctués par quelques décors d’extérieurs très contemporain (voir photo ci-dessus).
La tendance qui consiste à confier la mise en scène du pilote à un réalisateur de cinéma se confirme mais je suis plutôt inquiet quand à la possibilité de garder ce niveau d’ambition esthétique dans les prochains épisodes (comme l’avait réussi Boss par exemple).

Voilà, vous l’avez compris, je suis sous le charme ! Le reste est une affaire de si : qu’en sera-t’il des audiences, quelle forme auront les prochains épisodes et surtout est-ce que le récit tiendra la distance ?!

Visuels : Awake / NBC
Musique : The Cinematic Orchestra « to build a home » (Album : Ma fleur – 2007 Ninja Tune) 

3 réflexions sur “Awake s01e01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s