Magic City s01e01

The year of the fin
Magic City s01e01

Vendredi soir, après le final de la seconde saison de Spartacus, Starz en a profité pour diffuser le pilote de sa nouvelle série : Magic City (dont le lancement réel aura lieu le 6 avril).
Mais tout d’abord et afin de vous plonger dans l’atmosphère, je vous propose d’écouter Frank Sinatra sur le classique « I’ve got the world on a string » :



A la veille du nouvel an 1959, Ike Evans (Jeffrey Dean Morgan), propriétaire du Miramar Playa, un palace situé à Miami Beach, rencontre de sérieuses difficultés pour organiser sa soirée de réveillon qui comprend pourtant un show de Frank « The Voice » Sinatra !
Difficile de ne pas penser de suite à Mad Men ! Alors que cette dernière vient d’entamer sa cinquième saison (post à venir dans la semaine), on assiste au lancement de plusieurs séries situées autour des années 60 depuis l’année dernière. Citons The Playboy Club, Pan Am ou bien encore The Hour. La comparaison va ici un peu plus loin puisqu’il s’agit ici aussi d’un acteur à belle gueule que l’on a choisit pour interpréter le rôle d’un self made man !

Le créateur de Magic City, Mitch Glazer, qui a grandit à Miami Beach dit ne pas s’être inspiré de Mad Men en affirmant qu’il bichonne ce projet depuis bien des années.
L’intrigue s’éloigne assez vite effectivement des pubards de Madison Avenue et s’installe autour d’une famille rappelant plus la structure des Sopranos.
Mais arrêtons nous là avec les comparaisons, et regardons un peu plus en détails les forces et faiblesses de cette entrée en matière.

Magic City s01e01

La reconstitution d’époque est le gros point fort qui éclabousse à tout point de vue (décors, bâtiments, voitures, objets, vêtements) ce pilote.
Dans un period drama, c’est souvent la clé de voute qui détermine l’ampleur de la série. C’est un facteur qui sublime le jeu des acteurs et qui donne souvent l’ambiance nécessaire à la profondeur du récit. Pour Magic City, le pari est plus que réussi et incontestablement, l’ambiance nous transporte dès les premières secondes.
Je trouve aussi le casting plutôt bon ! Il ne fait pas dans la démesure comme pouvait l’être celui de Camelot (autre production de Starz) et offre un panel modeste susceptible d’être modelé afin de créer une progression intéressante…

Le point faible semble se situer au niveau de l’intrigue ! Je n’irai pas jusqu’à dire qu’on nous sert une histoire trop simpliste mais il faut bien reconnaître que les motivations de chaque personnage sont assez évidentes, ne laissant que très peu de place au mystère pour l’instant.
Nous sommes pour le coup là à des années lumières d’un récit à la Boardwalk Empire
On peut également regretter une mise en scène très plate ! Magic City qui prends pourtant  ses aises temporellement pour installer son univers, aurait pu (dû) bénéficier d’une esthétique un peu plus travaillée. Ce fantastique écrin le méritait amplement.

Tout ceci sera à confirmer après quelques épisodes ! Ce qui est certain, c’est que tous les ingrédients sont là pour faire de cette série une vraie pépite. Lorsqu’on sait que les gens de chez Starz, visiblement très satisfaits, ont déjà commandé une seconde saison, on se dit qu’il serait vraiment dommage de ne pas surmonter les défauts très relatifs ce ces débuts !

Visuels : Magic City
Musique : Frank Sinatra « I’ve got the world on a string » (1956 Capitol Rec.) 

5 réflexions sur “Magic City s01e01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s