The Killing s02e03

Numb
The Killing s02e03

La deuxième saison de The Killing vient de reprendre sur AMC. Après l’avoir classée dans ma rétrospective 2011, j’attendais cette reprise avec impatience !
Le landerneau des sériephiles s’agite beaucoup actuellement autour d’Elementary, adaptation contemporaine des aventures de Sherlock Holmes actuellement en projet pour CBS ! Il faut dire que la version anglaise de la BBC possède de nombreux supporters qui ne voient pas forcément d’un très bon oeil ce remake qui n’en est pas un…
Avec The Killing, c’est justement l’occasion de dire combien une réédition peut tenir la route et constituer une belle oeuvre à apprécier !

Mais pour lire la suite, et si vous montiez le volume afin de profiter comme il se doit des guitares des locaux (Seattle) de Mudhoney :



Commençons par faire un petit retour en arrière sur cette première saison ! Le principal atout de la série est d’avoir su maintenir le suspense au travers d’une enquête policière à l’échelle de la saison. Si personnellement, je me suis réjouis que le final fasse un beau contre pied, laissant le mystère entier, cela n’a pas été du goût de tout le monde.
C’est pourquoi la chaîne et la showrunner Veena Sud se sont déjà bien répandu dans la presse pour affirmer que les réponses seraient cette fois ci au rendez vous d’ci la fin de saison…

Après ces trois premiers épisodes, ce qui frappe, c’est l’abandon d’une ambiance bleue très froide (c’est moins le cas dans le troisième où les filtres semblent un peu plus présents). La pluie reste un élément de base des décors utilisés mais le changement est significatif surtout venant de la part d’anciens de la série Cold Case (qui lave plus bleu que bleu !!).

Je ne reviens pas sur le récit et sur la structure à trois points de vue qui la caractérise. Au delà de ça, cette série mérite aussi le détour en raison d’un casting en tout point phénoménal. Le duo d’acteurs principal, constitué par les deux inspecteurs, touche à la perfection.
Mais j’ai surtout en tête la prestation du couple Larsen interprété par Brent Sexton et Michelle Forbes qui ont su pousser l’émotion dans ses retranchements lacrymales ! Forbes qui revient dans ce troisième épisode (voir photo) est toujours à fleur de peau, livrant l’expression très pure d’une femme en complète déperdition…

Ce début de deuxième saison est tout à fait dans la continuité de la précédente. L’intensité est plus que jamais présente et l’approche du verdict me ferait presque penser à la peur du vide. Comment les scénaristes vont-ils amener les révélations et ce qu’il adviendra ensuite ?!

Visuel : The Killing / AMC
Musique : Mudhoney « running loaded » (1989 Sub Pop)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s