The Hollow Crown Part1

Richard II
The Hollow Crown s01e01

En cette année de jeux olympiques sur le sol britannique, la BBC met en avant le patrimoine culturel local et en particulier un certain William Shakespeare ! Pour cela elle a confié à Sam Mendes (American Beauty) le soin de produire une adaptation de la seconde tétralogie historique pour le théâtre du célèbre écrivain.
Comme son titre l’indique, il y est question de têtes couronnées (Richard II, Henry IV en deux parties et Henry V) toutes plus ou moins confrontées à la rébellion.

Alors que la deuxième partie se permet le luxe d’avoir Jeremy Irons en tête de gondole, cette première pièce est elle aussi richement dotée ! On note la présence de Patrick Stewart (Star Trek), Rory Kinnear (Black Mirror) ou bien encore James Purefoy (Camelot et prochainement dans The Following).
Mais c’est surtout l’acteur choisi pour interprété le rôle du roi qui a retenu mon attention. Ceux d’entre vous qui ont lu mes posts sur la première saison de The Hour (et à plus forte raison ceux qui l’ont vue) ne seront pas surpris d’apprendre qu’il s’agit de Ben Whishaw !
L’exercice qui lui ait proposé ici lui permet d’étaler toute sa classe en modulant son phrasé de manière ensorcelante : du grand art.

Seulement voilà, la mise en scène accouche d’un objet tellement figé qu’il est très difficile de suivre les presque deux heures et trente minutes d’un seul tenant ! Il y a pourtant de magnifiques cadrages, très inspirés aussi bien au niveau du casting que sur les décors mais l’ensemble est dramatiquement statique.
Faut-il y voir un rejet assumé de toute forme d’adaptation et le soucis de ne pas dénaturer le texte en collant à une structure que l’on pourrait qualifier de théâtre en extérieur ?! Il y a surement un peu de cela. Le sériephile à qui on ne la fait pas sera certainement plus enclin à penser que certains ont fait dans leurs pantalons et n’ont pas pris le risque de s’éloigner d’un texte qui a valeur de monument sacré outre manche…

Il n’en reste pas moins justement un texte qui garde toute sa force sous nos latitudes contemporaines ! Ces quatre parties constituent à n’en pas douter une belle approche de l’oeuvre pour l’amateur qui souhaite découvrir le texte surtout lorsqu’il est déclamé par une si belle brochette !

Visuel : The Hollow Crown / BBC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s