House of Cards s01e01&02

(Netflix) 13 épisodes déjà disponibles
House of Cards s01e01

A l’occasion d’un premier avis sur The Americans la semaine dernière, je ne vous cachai pas mon excitation quand à la période que nous vivons et je n’en démords pas ! Le sériephile découvre actuellement des oeuvres ambitieuses (The Americans donc et Utopia côté anglais) et des projets plus mainstream qui tiennent sérieusement la route (The Following, ou bien encore The Carrie Diaries).
Dans ce contexte, House of Cards vient  donner le coup de grâce ! Vous aviez peut être lu ma présentation sur cette première production d’envergure à destination du spécialiste VoD Netflix. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils savent se faire remarquer puisqu’ils ont directement proposé l’intégralité de la première saison à leurs clients, soit 13 épisodes. De quoi relancer le débat sur le Binge-watching, à savoir la pratique qui consiste à dévorer une série en enchaînant le maximum d’épisodes les uns après les autres…

Frank Underwood est un membre du congrès US sous les couleurs du parti démocrate. Il s’est longuement investi pour permettre l’élection de Garrett Walker en tant que président. Mais avant que ce dernier ne prête serment, Frank (Francis pour les intimes) apprend que le poste de Secretary of State qu’on lui avait promit va finalement être confié à un sénateur !
Encouragé par sa femme, il va alors tenter de reprendre la main…
House of Cards est d’abord une mini-série de la BBC qui date de 1990 et qui donna suite à deux mini-séries séquelles (To play the king en 1993 et The final cut en 1995). Pour en savoir un peu plus, je vous recommande chaudement la critique impeccable signée Livia !

Le microcosme politique contemporain à Washington est assez éloigné des arcanes du Westminster post-Thatcher mais on retrouve tout de suite ces apartés, procédé très théâtral (pour ne pas dire Shakespearien), durant lesquels le personnage principal s’adresse directement aux spectateurs.
Dans un effort pour reproduire la musicalité anglaise des interventions de Ian Richardson dans la version originale, Kevin Spacey (voir photo ci-dessus) se pare d’un accent sudiste (son personnage est élu de Caroline du sud) et délivre une prestation pleine de classe. Il est associé à Robin Wright dans le rôle de sa femme, une mente religieuse aussi fascinante que glaçante, et d’une multitude d’actrices et d’acteurs pour constituer un ensemble assez vaste et pourtant très connecté.

House of Cards s01e01

David Fincher était attendu au tournant ! Sa cinématographie impressionnante (Alien 3, Seven, Fight Club, The Social Network) parle pour lui et le voir s’investir dans ce projet promettait de belles choses. Puisqu’il signait la réalisation des deux premiers épisodes, il me paraissait alors logique de les commenter ensemble et je dois vous avouer qu’une petite pointe de déception se fait ressentir ! Peut être faut-il y voir une saturation de ma part dans un contexte très riche en séries formellement brillantes (citons encore Utopia). Toujours est-il qu’House of Cards se dévoile au travers d’une mise en scène élégante, à la lumière très soignée mais sans inspiration. Les plans sont très classiques (souvent statiques en particulier dans le pilote) et le travail du réalisateur semble volontairement en retrait…
Nous savons pourtant qu’il est tout à fait possible de mettre en images une fiction politique qui allie sérieux et ambition visuelle. L’exemple encore récent de Boss qui était, elle aussi, sous la responsabilité d’un réalisateur de Cinéma (Gus Van Sant) en est la preuve.
Si j’attendais mieux, Fincher met tout de même en place un canevas qui devrait être répliqué tout au long de la saison. Je pense en particulier au procédé qui consiste à révéler un lieu par une succesion de gros plans sur des détails et objets de la pièces. On pourrait citer aussi la reprise du fameux procédé à la Sherlock des bulles de textes qui reprennent le contenu des sms reçus ou envoyés par les intervenants. Tout ceci forme un ensemble d’éléments qu’il faudra juger au regard de la saison.

House of Cards (Netflix) season 1 posterLà encore, c’est un couple d’acteur qui devrait attirer l’attention ! Le duo Wright/Spacey est l’attraction principale d’House of Cards et devrait porter la série. Comme je le disais, la période étant fastueuse, je ne me vois pas dévorer les 13 épisodes brutalement mais je comprends tout à fait qu’on puisse l’envisager tant ce récit est passionnant !

Visuels : House of Cards / Netflix

5 réflexions sur “House of Cards s01e01&02

  1. J’ai téléchargé le premier épisode pour voir ce que ça donnait mais pas encore visionné ! (trop de choses et pas assez de temps ces derniers jours) Par contre j’ai enfin vu The Americans et je te rejoins à 1000% cette série a un potentiel de ouf !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s