Broadchurch s01e01

(ITV) 8 épisodes prévus
Broadchurch s01e01

Le sériephile voyage ! Après les paysages si lointain de Moke Lake en Nouvelle Zélande dont je vous parlais hier, il peut se retrouver aussi sec sur les bord de mer du comté de Dorset dans le sud-ouest Anglais !
Car c’est dans la  petite ville de Broadchurch (le nom est fictif, le tournage a été effectué non loin de Bristol) que nous convie Chris Chibnall (Torchwood, Doctor Who, Camelot) pour un polar balnéaire en huit parties.

Danny, un jeune garçon de 11 ans est retrouvé mort au pied d’une falaise. Mais très vite, les choses se compliquent : ce qui avait l’apparence d’un suicide n’en n’est finalement pas un, un jeune reporter aux dents longues balance le nom de la victime sur Twitter et le duo de flic qui mène l’enquête, déjà bien chargé en casseroles, a fort à faire dans une ville où tout le monde se connait…

Malgré la distance qui les sépare, Top of the Lake et Broadchurch ne sont pas si éloignées ! Toutes deux sont des polar qui refusent la noirceur. Elles se situent dans des villes de campagne relativement modestes et où les nouvelles vont vite. Enfin elles ont pour victime de départ un enfant (une fille de 12 pour TotL et un garçon de 11 ici).

Tout comme Top of the Lake se distinguait avec une introduction sublime, l’expérimenté James Strong (il signe 5 épisodes sur les 8 et son CV annonce du Hunted, du Downton ou bien du Docteur) tente d’imposer une mise en scène dynamique en proposant un plan séquence très réussi qui nous voit suivre un des protagonistes alors qu’il remonte la rue principale de Broadchurch, l’amenant ainsi à croiser (et à nous faire découvrir par la même occasion) l’essentiel du casting de la série !
Après ce coup d’éclat, la suite est bien plus sobre. On remarque une belle utilisation de la lumière mais on est bien loin du travail de Jane Campion

Là encore, il ne s’agit que d’une première mise en place. On se doute bien que cette petite ville, en apparence très calme, va se révéler bien plus tordue qu’on ne pouvait l’imaginer. Ce pilote m’évoque en partie The Killing (la version US car je n’ai toujours pas vu l’originale) en cela qu’il s’intéresse beaucoup aux émotions forcément très violentes ressenties par la famille en apprenant la disparition de leur fils.

BroadchurchMalgré ces bons points, je ne suis pas certain que la suite maintiennent suffisamment de tension pour ne pas être ennuyeuse entre deux rebondissements. Hormis David Tennant et Olivia Colman, tout deux convaincants, le casting  ne s’impose pas vraiment pour l’instant et il faurdra élever le niveau pour hisser Broadchurch vers plus d’ambition !

Visuels : Broadchurch / ITV

14 réflexions sur “Broadchurch s01e01

  1. Merci pour le lien Yann, effectivement, tu étais aussi sur le coup…!!lol
    Donc, oui, on y retrouve des similitudes avec « The Killing » et « Top of the Lake » mais je vais être curieux jusqu’au bout…

    Je voulais aussi te signifier que pour moi, contrairement à beaucoup, j »‘ai préféré la version US de « The Killing » que la version Danoise, tu dis ne pas l’avoir vu mais je pense que tu auras aussi la même impression que moi, ayant vu la version US, je la trouve plus aboutit et le duo d’enquêteurs bien plus charismatiques…enfin, comme on dit, les goûts ne se discutent pas…

    J'aime

    1. D’après ce que j’ai pu en lire à gauche et à droite, les sériephiles ayant vu les deux versions de The Killing sont très partagés sur la question…
      Disons que tester la version danoise n’est pour l’instant pas dans mes priorités mais sait-on jamais ! ;o)

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s