Bates Motel s01e10 « Midnight »

(A&E) saison 2 prévue pour 2014
Bates Motel s01e10

La saison 1 des aventures de Norma & Norman Bates s’est achevée en début de semaine. La série est un authentique succès pour la chaîne avec des audiences qui ont seulement été battues par Vikings sur le câble depuis le début de l’année.
La reconduction s’imposait donc et ce final installe de bonnes bases pour les épisodes à venir !

Si vous avez suivi mes posts sur Bates Motel, je ne vous apprendrais pas que j’attendais beaucoup de cette série. C’est avec un certain désenchantement que j’ai suivi la saison par la suite. Dans l’ensemble, le final est pourtant réussi mais pas suffisamment pour faire oublier un récit fouillis qu’il faudra clarifier la saison prochaine.
En attendant voici quelques commentaires sur les forces et faiblesses entrevues durant ces dix premiers épisodes.

Commençons par le concept et la gestion du prequel contemporain. On aurait tort de penser que la franchise Psycho n’est ici qu’un prétexte. Il est vrai que le désir de ne pas s’enfermer dans le carcan d’Hitchcock est flagrant. Placer Bates Motel à notre époque laisse une grande liberté aux auteurs qui peuvent ainsi s’affranchir de contraintes trop envahissantes.
L’héritage n’est toutefois pas renié ! les décors avec la fameuse maison notamment, sont fantastiques. Une pléiade de détails vient s’ajouter comme la taxidermie ou la vielle mercedes par exemples, et rappeler la filiation avec l’oeuvre originale.
Je peux comprendre que ces derniers représentaient une source de confusion pour certains mais j’estime qu’ils ont, au contraire, permis d’apposer une vraie coloration originale à la série.

Dans le prolongement, la mise en scène vient sublimer cet univers étonnant. Dans une continuité assez rare, l’ensemble de la saison bénéficie d’une photographie magnifique. La direction du pilote a été confié à l’expérimenté Tucker Gates (il signe cinq épisodes en tout) et plutôt que de vous imposer un long discours vide de sens, je vais le laisser tout vous expliquer ! (les extraits devraient achever de vous convaincre si vous n’aveiz encore rien vu de la série…)


En amont, on espérait aussi de belles choses du duo principal. On n’aura pas été déçu ! Freddie Highmore est parfait dans un registre de grand écart permanent entre le fiston à sa maman bien sage comme il faut et l’adolescent qui perd tout contrôle.
Mais (et vous n’avez pas finit d’en entendre parler !) c’est surtout Vera Farmiga qui impressionne. Je ne sais pas si les auteurs avaient conscience de pouvoir compter, en bout de course, sur une actrice aussi complète mais, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils s’en donné à coeur joie ! En l’espace d’une saison, elle aura tout fait, de la confession bouleversante au gag de situation en passant par l’épouvante et la scène d’abus sexuel. Tout cela, avec une précision et une justesse phénoménale…
C’est bien simple, je ne vois pas comment elle pourrait passer à côté de l’Emmy !

J’ai toutefois gardé le point qui fâche pour la fin ! Avec des personnages si hauts en couleurs, j’ai encore du mal à comprendre comment les choses ont pu être aussi longues à démarrer. C’est un peu comme si toute la saison n’avait été qu’une mise en place. Tout cela souffrait en plus d’un manque de continuité latent. Certaines directions au scénario s’éteignaient brutalement pour renaître bien plus tard dans un à peu près généralisé !
On peine à croire que l’un des créateurs de la série annonce Lost sur son CV ! Cela manquait cruellement de rebondissements que diable…

Bates Motel (A&E) posterEn résumé Bates Motel a le profil d’une série qui n’aurait pas fait l’enfeu sur une grande chaîne. Elle a tout de même de flagrantes qualités que l’on aimeraient voir plus en valeur pour la suite !

Visuels : Bates Motel / A&E

6 réflexions sur “Bates Motel s01e10 « Midnight »

  1. J’ai bien aimé Bates motel. La première partie est très bien menée autour de Shelby, il aurait peut être valu tenter les 10 épisodes sur cette histoire en plus quelques petites intrigues connexes. Couper en deux la saison m’a paru un peu étrange. D’autant que la deuxième partie, trop courte, n’a pu eu le temps de s’épanouir complétement. Mais les faits sont là, j’ai été séduit par cette série et son ambiance. Certainement pas la meilleure série du moment, mais une vraie belle réussite de fin de saison. ça me rapelle un peu Girls sur laquelle je ne misais rien la saison dernière et qui a réussi à me séduire. Bates motel est aussi dans cette catégorie des séries qu’on n’attend pas et qui finalement devienne des coups de coeur.
    Pour la fin, j’ai été un peu déçu. C’était trop simple, mais on comprend où la série veut en venir et les élements mis en place pour la saison 2 sont assez prometteurs.

    J'aime

      1. En fait, il y a peut-être une sur-enchère d’histoires qui limite la trame principale, à savoir pourquoi Norman Bates est devenu « Norman Bates ».
        Histoire qui sera sans doute plus importante par la suite, même on en a eu quelques bribes pendant la première saison.

        J'aime

  2. Je te trouve bien dur avec ce petit show, même si dans le premier avis que j’en ai fait j’étais assez d’accord avec ce manque cruel de rythme. Une fois l’histoire mise en place, l’accélération est flagrante.
    Bates Motel fait clairement partie de mes coups de coeur pour cette année.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s