[Rétro2011] Homeland

12 épisodes sur Showtime (saison 2 commandée)
Homeland s01e12 - The vest

Et nous en arrivons enfin au podium, avec en troisième position, Homeland !
Basée sur une série israélienne, sa diffusion s’est effectuée sur Showtime depuis début octobre pour se terminer en décembre avec des audiences particulièrement bonnes. Une deuxième saison sera tournée au printemps.
La série s’intéresse à une agente de la CIA, sanctionnée suite à une mission en Iraq non autorisée où elle a appris qu’un prisonnier américain avait été convertit à la cause terroriste. Et justement, elle est conviée au débriefing d’un soldat disparu en mission il y a 8 ans…
Le terme Homeland pourrait se traduire par pays de naissance, mais il fait plus directement référence aux mesures prises en 2002 suite aux évènements du 11 septembre ainsi qu’aux fameux envois d’Anthrax par courrier, afin de réorganiser le Département de la Défense américain sous le nom de Homeland Security Act.

A mes yeux, la grande réussite de ce drama, c’est d’avoir constitué LE casting parfait.
En commençant par son héroïne, Carrie Mathison interprétée par Claire Danes (voir photo d’ouverture) révélée sur le petit écran dans My So-called Life, qui a ensuite développée sa carrière au cinéma (Romeo+Juliet) avant de revenir à la télé dans un biopic intitulé Temple Grandin, qui lui a valu un Emmy notamment.
Son retour dans cette série est assez phénoménal ! Sans trop dévoiler son parcours dans cette première saison, elle enchaîne des performances sur la corde raide qui porte littéralement l’ensemble et devrait lui garantir quelques trophées supplémentaires amplement mérités.

Homeland s01e12En face, apparaît un acteur anglais que j’aime beaucoup, Damian Lewis (ci-contre), dans le rôle du Sergent de marine mystérieux. Il était déjà très bon dans Band of brothers. Mais je me dois surtout de mentionner sa prestation dans Life. Il y jouait un flic de retour au métier après avoir passé un long séjour en prison. Innocenté, on découvre un personnage troublé et qui garde une part mystérieuse sur sa culpabilité. Pour ceux qui ont déjà vu des épisodes d’Homeland, le parallèle saute aux yeux mais son personnage est encore un peu plus vaste ici, alternant une palette d’émotions impressionnante.

Homeland s01e12Mais ne nous arrêtons pas là, en second rôle masculin, nous retrouvons une figure bien connue des sériephiles (Chicago Hope, Criminal Minds, Dead Like Me, Three Rivers,… ) en la personne de Mandy Patinkin. Dans un rôle très paternel vis à vis de Carrie. Acteur de théâtre et chanteur (Ténor), le Monsieur apporte sa présence subtile et profonde à la fois, avec de très belles scènes qui devrait le voir souvent nominé aussi.

Homeland s01e12Enfin, je voulais aussi dire un mot sur Morena Baccarin, en second rôle féminin, qui complète ce tour d’horizon. Déjà très en verve dans des séries de science fiction (Firefly, le remake de V), elle délivre ici une performance excellente en femme de foyer désemparée.
Bref, vous l’aurez compris, je suis sous le charme de cette distribution, et c’est selon moi, la principale raison qui doit vous pousser à découvrir Homeland.

Formellement, je serai moins disert ! La réalisation est très classique. On peut tout de même remarquer des effets intéressants sur la mise en scène de la vidéo surveillance.
Quand au récit, c’est l’autre point fort de la série. Les producteurs (Howard Gordon & Alex Gansa) ont déjà collaboré sur X-files et 24 et l’on retrouve ce savoir faire manifeste dans la construction du suspense. N’ayant pas vu toute la saison, je vais rester mesuré sur ce point mais je peux tout de même vous avouer que je me suis passionné sur cette intrigue.

Homeland est la série plébiscitée de la rentrée. De nombreux spécialistes la place en tête de leurs classements. Je trouve que c’est un peu exagéré, essentiellement pour deux raisons. Premièrement, ça manque d’ambition formelle, et vous verrez que les deux séries que j’ai classé au dessus n’en manque pas. Deuxièmement, Homeland me rappelle souvent Rubicon mais sans la même intensité. Si le casting est l’addiction qu’elle génère sont exceptionnels, elle ne possède pas la finesse et le réalisme que j’aurais souhaité. Je reconnais néanmoins que cette authenticité qui valorisait Rubicon, n’est sans doute pas une qualité à même d’être vectrice d’audience (son annulation en est la preuve). La direction prise pour Homeland est prometteuse et le succès très mérité de cette première saison devrait donner une liberté intéressante sur la longueur…

Pour consulter mes posts sur la série, c’est ici !
Pour tout savoir sur cette rétrospective, c’est là !
et pour découvrir une bande annonce de la série, je vous conseille ce lien !

Visuels : Homeland / Showtime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s