Hell on Wheels s01e10

God of chaos
Hell on wheels s01e10

La première saison d’Hell on Wheels s’est achevée dimanche dernier. Avec des audiences plutôt élevées pour AMC (et le deuxième meilleur départ derrière The Walking Dead), la chaîne a annoncé une seconde saison.
Bien que cette commande soit tombée bien avant la diffusion des trois derniers épisodes, les scénaristes qui avaient sans doute déjà rendu leur copie, ont accouché d’une fin presque définitive !

Mais alors, quel bilan tirer de cette première saison ?!
Les débuts (les deux premiers épisodes) sont brillants, proposant un série de genre ambitieuse. Le Western dans sa version brut de décoffrage, des grands espaces et un acteur convaincant (même dans son mutisme, qui est un critère très répandu dans ce domaine !).
Et puis, les choses se sont enlisées (dans la boue forcément), les intrigues secondaires sont devenues, pour la plupart, peu convaincantes et la mise en scène progresse au rythme d’un train-train (ok, pour celle là, j’aurais pu trouver mieux ;o) au parcours sans relief…
Finalement, les derniers épisodes relèvent la tête, et cela grâce à un facteur précis que je soulevais dans mon dernier post sur la série. L’épisode qui clôture la saison réalisé par David Von Ancken est là encore plus pertinent que les autres…

Qu’en est-il du casting ?!
La performance de Common dans le rôle d’Elam est bonne sans être inoubliable non plus. Il faut dire que son personnage mériterait un petit supplément d’âme.
Parmi les seconds, Colm Meaney, dans le rôle du patron sans scrupules pourrait faire mieux. Par contre le révérend interprété par Tom Noonan est très impressionnant. De manière générale, le panel d’acteurs est plutôt bien choisi.
Mais, c’est sur tout l’acteur principal qui tire son épingle du jeu. Anson Mount (voir photo), dans la peau de l’ex-soldat confédéré en croisade imprègne totalement la série, la portant presque sur ses seules épaules ! Il est vrai que son personnage est très central mais son style, sa gestuelle physique ainsi que ses répliques semblent tout droit sortir des campagnes sudistes profondes de l’époque. J’irai même jusqu’à dire que sa prestation est le principal intérêt de cette première saison et mérite à elle seule votre attention !

Malgré une fin intéressante, je garde en tête l’aspect trop inégal de l’ensemble. J’ai longtemps hésité à la placer parmi ma Rétrospective 2011 mais le ventre mou du milieu de saison m’en a dissuadé ! Espérons que le succès en audiences permette aux producteurs de monter une deuxième saison plus aboutie…

Visuel : Hell on Wheels / AMC

Une réflexion sur “Hell on Wheels s01e10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s