Luck s01e04

Episode 4
Luck s01e04

Cette première saison de Luck décolle enfin ! Dans mon précédent post sur la série, je pointais du doigt une forte baisse de qualité au niveau de la mise en scène entre le pilote (réalisé par Michael Mann qui devait aussi bénéficier d’un budget conséquent) et le deuxième qui tombait à plat.
Le troisième et ce quatrième épisode remontent un peu la pente formelle et sont suffisamment bons pour nous permettre d’oublier cette inconstance.
Voici trois raisons pour vous convaincre de faire confiance à la chance :

La scène centrale de cet épisode est une merveille ! il faut dire que l’on peut désormais prétendre que la mise en place est terminée. Les motivations des personnages centraux sont bien assimilées et c’est important car Luck se caractérise d’abord par un manque d’intrigue directrice évidente.
Alors lorsqu’une bonne parties des acteurs de ce récit se trouvent impliqués dans une même scène, c’est forcément fondamental et il ne faut pas se louper. Comme nous sommes dans le milieu hippique, il était assez prévisible que cet évènement tant attendu soit justement une course.
Le résultats est sublime ! Sans atteindre la perfection des plans du pilote, la beauté de mouvement des muscles du cheval prends au tripes dans une montée émotionnelle tout en puissance…

Le second élément intéressant est le retour de la présence féminine. J’emploie le mot retour mais on aurait presque du parler de début (je ne vais pas entrer dans les détails ici pour ne rien révéler).
David Milch s’est surtout intéressé aux personnages masculins pour ces premiers rôles dans ses créations (NYPD Blue, Deadwood) et Luck ne fait pas exception. Mais faut reconnaître qu’elles étaient quasi inexistantes dans ce début de série. Il est vrai que le milieu des paris sportifs doit à juste titre être essentiellement masculin.
Le personnage de la jockey Rosie amène une légèreté bienvenue et communicative dans une galerie de types taiseux et mal embouchés ! Je pense que la série a désespérément besoin d’actrices pour passer à ce stade supérieur.

Enfin, la prestation de Dustin Hoffman devient elle aussi brillante. Depuis sa sortie de prison en début de pilote, il navigue entre les têtes à tête avec son fidèle assistant de confiance et des entretiens avec ses précédentes relations de travail où il fait le coq pour rester crédible. Dans ces scènes un peu répétitives, il ne démérite pas, mais n’emballe pas non plus le téléspectateur.
Comme souvent avec Hoffman, c’est quand il part dans le registre cabotin qu’il excelle. Et par la grâce d’un jeu de séduction qui se déssine, il reprend naturellement toute sa classe et ses sourires en coin désarmants.

Dans la tendance actuelle où le feuilletonnant perd beaucoup de terrain, je me réjouis de voir que cette série prends ses marques !

Visuel : Luck / HBO

Une réflexion sur “Luck s01e04

  1. En effet, la scène centrale est d’une puissance déconcertante et est pour l’instant, à mon goût, la meilleure scène de la série. Et je suis aussi d’accord avec la baisse de régime entre le pilote et les épisodes suivants, mais n’est pas Michael Mann qui veut et une série de cette envergure peut se permettre de prendre son temps avant de se lancer dans une vraie histoire !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s