Awake s01e12&13

Two birdsTurtles all the way down
Awake113a

Il a longtemps été question que ces deux derniers épisodes d’Awake soient diffusés lors d’une même soirée. Et puis, chez NBC, peu de temps après l’annonce de l’annulation d’ailleurs, on a fait du rétro-pédalage pour en arriver à les programmer plus classiquement à une semaine d’intervalle.
Il se trouve que je les aient vu enchaînés (sans l’avoir prémédité je précise) et ils sont effectivement très proches. Les réalisateurs sont différents et il fonctionnent tout à fait séparément mais, ensemble, ils forment un final qui se détache nettement du reste et auraient justifié cet assemblage…
Mais je sens que je commence à m’égarer et cela m’ennuierait de ne pas être précis sur ce bilan qui me tient à coeur, tant j’estime que nous avons là, avec Awake, une des séries phares de l’année !

Si vous avez lu mes différents posts sur la série, vous savez que je n’ai pas toujours été tendre avec elle. Ces treize épisodes sont très inégaux et excepté un très bon épisode 6 (avec les pingouins), l’essentiel du milieu de saison est au mieux inintéressant !
Et logiquement cela nous amène au débat sur la structure de la série : fallait-il faire dans la série policière traditionnelle (à enquêtes limitées sur l’épisode) ?!
A partir du moment où la très bonne idée de départ qui consiste à faire coexister deux vies parallèles n’apparaissait pas comme étant de nature à créer de la matière afin de construire une saison complète, je pense que ce choix s’imposait. A ce stade, on serait tenté de penser que son créateur Kyle Killen, marqué par son échec précédent (Lone Star) a souhaité opter pour la facilité, en choisissant d’appliquer son imagination dans un cadre moins déconcertant et plus familier pour le téléspectateur que celui d’une série à base d’inspecteurs du LAPD. Personnellement, je n’y crois pas et j’ai le sentiment qu’il y avait vraiment une sincérité dans cette direction. Je suis convaincu que les producteurs et son créateur ont tout à fait souhaité parvenir à sublimer le genre (l’exemple des pingouins, encore lui, le démontre).

Awake113b
Si l’intrigue pose question, ce n’est absolument pas le cas du casting, et ce à tous les étages. Il était particulièrement intéressant de retrouver Kevin Weisman (Alias) et Laura Innes (Urgences) dans des rôles sombres. Les deux psychologues (Cherry Jones et BD Wong) étaient parfaits aussi, avec des voix à la musicalité ensorcelante.
Les deux coéquipiers se sont avérés saignants aussi avec les deux revenants Steve Harris (The Practice) et Wilmer Valderrama (That ’70s show). Je suis un tout petit peu plus réservé sur Dylan Minette dans le rôle du fils et Laura Allen (bien plus à l’aise dans Terriers) dans le rôle de sa femme.
Par contre je tire un grand coup de chapeau à Jason Isaacs qui impose son style et une très grande classe dans un rôle pourtant assez peu évident présentant une palette émotionnelle très large. Il s’en sort haut la main et constitue une des principales réussites de la série. Sa performance légitime entièrement l’idée pourtant farfelue qu’on lui impose, tout en parvenant rapidement et durablement à embarquer le téléspectateur dans ses certitudes et ses doutes. En deux mots : du Grand Art…

Je retiens aussi dans ma mémoire télévisuelle ce pilote qui possède tous les attributs du petit bijou ! David Slade y signe une réalisation en tout point sublime amenant ce premier épisode loin devant la concurrence (je vous renvoie vers mon post). Je n’ai tout simplement jamais rien vu d’aussi beau sur un grand network.
Par la suite, la mise en images n’atteindra pas le même niveau formel mais l’utilisation des deux univers colorés en raccord avec l’intrigue sera parfaitement respectée. Ce subterfuge idéalement raccord avec la couleur du bracelet de poignet que notre héros utilise pour faire la distinction entre les deux mondes, avait la même utilité avec le téléspectateur pour lui éviter de s’y perdre. Il donne, de plus, de belles ambiances aux décors que ce soit dans les tons chauds ou froids.

Je vais volontairement éviter d’être trop précis sur le final (pour ne pas faire de révélations à ceux qui ne l’aurait pas vu bien sûr) et ce d’autant plus qu’il m’a totalement surpris.
Je trouve qu’il est parfaitement à la hauteur de l’ensemble de la série mais j’aurais souhaité y voir la même prise de risque que celle déployée tout au long de la saison et cela passait par un final plus ouvert. Il serait intéressant de savoir si Killen connaissait déjà le destin de la série en tournant ce final…
Ce qui est certain, c’est que j’ai pris beaucoup de plaisir à voir cette série peu commune élargir les frontières du genre policier. Malgré son annulation, elle fait selon moi honneur à ces participants (Killen, Howard, Isaacs, Slade, …) et quelque chose me dit qu’elle va constituer une référence dans le futur avec laquelle on fera moult comparaisons !

Visuels : Awake / NBC

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s