Game of Thrones s02e09

Blackwater
gameofthrones209

Je n’ai plus besoin de vous préciser combien j’aime le Game of Thrones ! La saison passée je n’avais qu’un reproche à faire : un certain slalom de la production pour éviter les scènes d’affrontements ! Au début de cette seconde saison, je cachais difficilement mon excitation en vous faisant part de cette bataille à venir (voir mon post).
Après avoir vu l’épisode, j’ai souhaité attendre quelques jours pour vous en parler afin d’avoir un peu de recul et d’objectivité (si c’est encore possible…).

Après une promotion qui mettait en avant le fameux « Winter is coming » la saison passée, les posters nous promettaient un « War is coming » cette année. Preuve en est que cet épisode deviendrait la clé de voûte de la saison !
Pour mener à bien cette mise à l’écran, c’est l’auteur lui-même (George RR Martin, est-il besoin de le rappeler ?) qui a signé le scénario. De plus, la production a fait appel à l’anglais Neil Marshall, un habitué des films de genre (Dog Soldiers, The Descent, Doomsday et Centurion).
L’épisode se singularise principalement par son seul lieu de bataille abandonnant son habituelle dispersion entre les lieux et les personnages.
Si je devais définir l’aspect le plus enivrant de cette bataille de la baie de Blackwater, ce serait sans hésiter la progression savamment déployée qui débute sur l’eau, se poursuit par un siège et se termine au corps à corps ! Mais elle est aussi bien complétée par les séquences nous décrivant le point de vue des non-combattants afin de lui donner une perspective plus complète.

Que peut-on donc retenir de ce déploiement de moyens importants pour une presque fin (il reste un épisode qui sera sans doute plus global) ?
Je pense qu’il donne toute son ampleur à la série ! Il lui permet de démontrer qu’elle n’est pas seulement une oeuvre complexe et obscure, mais aussi capable de grandes envolées. Je crois que ces séquences peuvent s’apparenter au genre du Péplum. En principe on le définit par des films qui se déroulent avec épées et sandales (souvent autour de l’empire romain) mais j’ai l’habitude de l’extrapoler aux films qui utilisent des scènes avec de grandes quantités de figurants.
A titre d’exemple, je trouve que c’est ce qui rend la trilogie originale de Star Wars bien plus captivante que la nouvelle (où les figurants sont générés par ordinateur).
Voir des scènes qui présentent les acteurs principaux au milieu de dizaines de personnes, toutes en costumes, qui ont leurs rôles bien précis, si modestes soient-ils, à exécuter, me fascine et transporte la série à un stade supérieur dans l’imaginaire du téléspectateur !

Dans quelques jours, nous pourrons découvrir le final de la saison et ce sera ensuite le début d’une longue attente jusqu’à l’année prochaine. Pas de doutes, le Game of Thrones est vraiment devenu un phénomène !

Visuel : Game of Thrones / HBO

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s