Ripper Street s01e01 « i need light »

(BBC) 8 épisodes et deuxième saison confirmée !
Ripper Street s01e01

A l’antenne de la BBC depuis le 30 décembre, Ripper Street est un copshow d’époque ! Les anglophiles parmi vous auront fait le rapprochement avec Jack l’éventreur (Jack the Ripper donc) mais l’action se déroule plusieurs mois après les méfaits du tristement célèbre tueur en série Londonien.
J’ai longtemps tergiversé pour regarder ce pilote d’une série que j’avais pourtant à l’oeil puisque j’avais réalisé une preview ici même à son sujet. En aprenant hier que la série serait de retour pour une seconde saison, je me suis laissé tenter…

Nous voici donc transporté en l’an de grâce 1889 au coeur de l’East London, quartier très peuplé, pauvre et dont la population a la particularité de détester la flicaille ! L’inspecteur Reid  entouré du très combatif sergent Drake et d’un ex-chirurgien de l’armée américaine, est d’entrée confronté au meurtre d’une femme qui rappelle fortement la méthode de Jack…

J’avais beau le savoir avant de découvrir l’épisode, l’évidence est pourtant confondante : Ripper Street et Copper sont bonnet blanc et blanc bonnet ! Les deux séries se déroulent à la fin du 19ème siècle dans des quartiers malfamés et, de surcroit, avec un trio d’enquêteurs dont l’un est un légiste avant l’heure.
Ripper Street se détache dans la diversité des décors. De nombreux extérieurs impressionnent et donnent à la reconstitution une belle crédibilité là où Copper a souvent recours au studio. Le casting est aussi plus fringuant avec un Matthew MacFadyen bien dans son costume et un Jerome Flynn (Game of Thrones) qui mérite décidément mieux qu’un second rôle. Par contre Copper se permettait de garder l’option feuilletonnante alors que Ripper Street s’annonce directement comme une série policière à la petite semaine.

Pour le reste, l’épisode est bien exécuté. Les différentes scènes bénéficient d’un éclairage soigné dans des décors glauque et humide comme il se doit. On ressent aussi dans ce pilote le désir d’amener une ambiance Steampunk afin de moderniser l’ensemble. Cela reste toutefois une structure d’enquête très classique.

Ripper Street (BBC) series 1 posterTout comme Copper, Ripper Street est une série bien peaufinée. J’ai malgré cela peu l’envie de poursuivre. Les séries d’époque sont pourtant celles que je prise le plus actuellement mais la trame policière ne me fascine pas vraiment dans le cas présent…

Visuels : Ripper Street / BBC

4 réflexions sur “Ripper Street s01e01 « i need light »

  1. « Ripper Street s’annonce directement comme une série policière à la petite semaine. »
    Ripper Street suit bien un format procédural, mais le pilote est réducteur sur son approche et est certainement le moins convaincant des 5 épisodes jusqu’à présent diffusés. Si cette première affaire a surtout pour but de poser l’ambiance et le background avec l’ombre de Jack l’Eventreur, elle n’est pas des plus convaincante (pas vraiment de valeur ajoutée).
    Or l’approche – et les atouts d’un « crime period drama » – s’affirment ensuite de manière beaucoup plus soignée et surtout extrêmement intéressante. Car chaque épisode n’est pas seulement une affaire à résoudre, c’est aussi l’occasion d’un éclairage particulier sur la société anglaise de l’époque, avec des thèmes très divers traités (gang, épidémie, développement industriel, vétérans ayant combattu pour l’empire britannique à l’étranger, etc). Ce n’est pas la simple reproduction d’un « whodunit » épisode après épisode.

    J’avoue que Ripper Street m’a agréablement surprise dans ses développements, et la manière dont elle est parvenue à s’affirmer durant cette saison. Avec une très bonne dynamique entre les personnages qui s’est installée (outre le casting dont la présence n’a pas grand chose avec la fadeur de celui de Copper, la série invite aussi de nombreuses guests de luxe).

    Après je comprends parfaitement que la trame policière puisse être un frein si le genre n’est pas à ton goût, mais il faut juste savoir que la série a une perspective beaucoup plus riche que ce que le pilote ne le laissait entrevoir.😉

    J'aime

    1. Bon, bah me voilà plus enclin à insister désormais ;o)
      Je ne pense pas poursuivre dans l’immédiat mais tu m’as au moins convaincu de mettre les épisodes de côté pour lui laisser une seconde chance…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s