The Following s01e03 « the poet’s fire »

(Fox) 4 épisodes déjà diffusés sur 15 prévus
The Following s01e03

Il est toujours difficile de ne pas asséner des avis fermes et définitifs dès le premier épisode. Et pourtant, le pilote étant souvent conçu pour convaincre les décideurs que la série mérite d’exister, il arrive souvent qu’il ait un visage très différent du reste (sans parler de l’écart entre son tournage et celui des épisodes suivants). L’avis au troisième volet doit donc permettre d’être plus précis et si vous fréquentez ce blog souvent, il ne vous aura pas échappé que les séries qui m’intéressent ont majoritairement eu droit à ce rituel de passage.
Cette semaine devrait me permettre de vous en proposer plusieurs et on commence avec The Following !

La bande-son de la série penche nettement vers un rock tendance énervé et je ne résiste pas à vous proposer d’écouter un titre que l’on entend dans le deuxième épisode. Il s’agit des Californiens des Deftones :


Lorsque j’évoque la série avec des amis, la premier adjectif qui me vient en tête est efficace ! Les ficelles sont parfois un peu grosses, on arrive même à prédire certains rebondissements mais tout s’enchaîne bien et le trio d’acteurs principal (Bacon, Purefoy et Zea) mène la barque comme il faut.

La principale question que l’on est en droit de se poser après trois épisodes est de savoir si le principe des copycats va pouvoir se renouveler longtemps ? C’est difficile à dire… néanmoins, se poser la question est déjà sûrement un peu négatif en soi.

Mais ma principale inquiétude concerne Kevin Williamson (A l’origine de la série, créateur et producteur exécutif ). C’est que l’on connait le monsieur ! Sur The Vampire Diaries, il s’est aussi arrangé (en collaboration avec Julie Plec il est vrai) pour créer du rebondissement à tour de bras. L’avantage des vampires, c’est qu’ils ont la peau dure et permettent des retournements de situation alambiqués mais ce n’est pas le cas dans le contexte de The Following. Ma démonstration est un peu facile, je vous l’accorde mais vous devinez où je veux en venir. Même avec une première saison resserrée, le rebondissement n’est jamais aussi fort que lorsqu’il fait suite à une accalmie ! Maintenant peut être qu’il va me prouver le contraire durant les prochains épisodes…

The Following (FOX) season 1 posterFaire venir Kevin Bacon sur le petit écran n’était pas une mince affaire et sa performance est pour l’instant à la hauteur. Il va tout de même falloir transcender la série dans son ensemble et ce d’autant plus que le 4 avril, un concurrent de taille s’installera sur NBC en la personne d’Hannibal !

Visuels : The Following / Fox
Musique : Deftones « Change (in the house of flies)
(2000 Maverick Rec.) 

2 réflexions sur “The Following s01e03 « the poet’s fire »

  1. Pour le moment j’accroche bien et je trouve que c’est suffisamment prenant pour que je rentre dans l’histoire sans trop voir les ficelles. Alors avec du recul tu te dis « mais oui bien sûr c’était gros comme un camion », mais sur le coup tu te contentes de regarder et de kiffer. Après je dis pas que c’est une série qui tiendra 98 saisons, faudra qu’ils sachent s’arrêter à temps car peu de séries arrivent à se renouveler avec des postulas de départ de ce genre (mais bon j’aurai dit la même chose de Homeland à ses débuts et les scénaristes nous ont clairement prouvé le contraire). A voir donc comment ça va évoluer ! Et vivement Hannibal !😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s