Rectify (preview)

(Sundance Channel) 6 épisodes à partir du 2 mai à 21h00
Rectify

Alors que la diffusion de Top of the Lake (voir mon post sur le pilote) bat son plein, Sundance Channel ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et s’apprête à nous proposer sa première production scriptée complètement maison (Top of the Lake est une coproduction).
Comme vous allez le voir, Rectify est un projet ambitieux qui sera visible sur la déclinaison française de Sundance Channel dès courant mai.

Mais commençons par une bande annonce :


Daniel Holden retourne dans sa famille après 19 ans dans le couloir de la mort ! Alors adolescent, il avait été accusé de viol et meurtre sur sa copine. Après des années dans l’attente de la mort, il doit désormais composer avec l’apprentissage d’une nouvelle vie. Lors de son emprisonnement, la ville s’était déchirée en deux quand à sa culpabilité. Son retour s’annonce forcément compliqué…

Rectify est une création de Ray McKinnon que le sériephile connaît bien pour ses rôles dans Deadwood et Sons of Anarchy (le procureur borderline de la saison 4). Il est encore relativement novice en tant que scénariste et metteur en scène même s’il a déjà été oscarisé pour un court métrage. Néophyte sur le format sériel, il est par contre entouré par Gran Via Productions qui s’occupe habituellement de Breaking Bad (il faut préciser que Sundance fait partie d’AMC networks).

Rectify

Malgré une touche très indie, le casting est conséquent puisque l’on y retrouve Abigail Spencer (Mad Men, Suists,…) et l’acteur australien expérimenté Aden Young dans le rôle principal.

Les images, qui font la part belle au soleil rasant de l’état de la Georgie, semblent indiquer un rythme assez lent ! De là à imaginer que 2013 sera sous le signe d’une éloge au retour à la lenteur (que l’on peu déjà observer dans Top of the Lake et Bates Motel par exemples), il n’y a qu’un pas que je franchis allègrement.
Le sujet de la réinsertion post-longue-peine n’est pas totalement nouveau. On pense notamment à Life, dont c’était le fil conducteur et qui tenait la route grâce à l’interprétation d’un certain Damian Lewis. Le thème de l’environnement constitué d’une ville de campagne modeste où tout le monde se connaît est également un sujet récurent actuellement (Broadchurch, Bates Motel, Top of the Lake).

RectifyDans quelle mesure le récit pourra-t’il composer avec ce sujet difficile ? Nous aurons la réponse d’ici un mois…

Visuels & Vidéo : Rectify / Sundance Channel
Site de Sundance Channel France et page Facebook

5 réflexions sur “Rectify (preview)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s