Ray Donovan s01e01 « the bag or the bat »

(Showtime) 12 épisodes à partir du 30 juin
ray donovan s01e01

Alors que l’été est tout proche (le thermomètre n’a lui pas attendu le 21 juin), les séries estivales sont déjà là ! La Californie, où les lunettes de soleil sont un accessoire indispensable, est à l’honneur. J’ai déjà écrit quelques lignes sur Graceland (dont l’action est censée se dérouler en bord de mer du sud californien mais dont le tournage a été effectué en Floride), j’hésite encore à vous parler de The Fosters (sur ABC Family depuis le 3 juin) qui se situe à San Diego et puis voici Ray Donovan qui officie autour de Los Angeles.
Showtime a programmé le lancement de sa nouvelle série dans la foulée des derniers exploits de Dexter mais pour faire en sorte de créer un maximum de buzz avant cette diffusion, le pilote est d’ores et déjà en ligne sur Youtube.

Ray Donovan habite avec sa femme et ses deux enfants à Calabasas (en banlieue de LA donc) et travaille avec un influent cabinet d’avocats. Son rôle consiste à arranger les situations parfois désespérées de riches clients de la firme. Alors qu’il excelle dans ce métier et parvient également à gérer ses deux frères à problèmes, il semble nettement moins à l’aise au domicile familial. Tout cela prend une autre tournure alors que Mickey, le père de Ray, sort de prison un peu plus tôt que prévu…


Showtime avait déjà un grand brun ténébreux en provenance de la côte Est, traînant lui aussi son spleen sous le soleil californien, en la personne d’Hank Moody (David Duchovny) dans Californication. Mais Ray Donovan n’est pas une comédie. C’est une série dramatique crée par Ann Bidermann. Après des débuts remarqués sur NYPD Blue, elle s’est fait un nom en créant le meilleur copshow de ces dernières années : Southland. La série avait commencé sur NBC mais elle a surtout fait le bonheur de TNT (jusqu’à cette année pour une ultime cinquième saison).

Southland et Ray Donovan ont en commun Los Angeles mais pas seulement. On distingue une nette propension à magnifier un aspect brut et authentique de la ville des anges. Son approche des personnages tout en nuances se ditingue aussi par ce regard tendre et affectueux qui tranche vraiment dans la production actuelle.

Pour camper le rôle principal, les responsables de la série ont fait appel à Liev Schreiber. Je n’étais pas spécialement enthousiaste de retrouver cet acteur aperçu dans des films comme Scream ou X-men Origins: Wolverine. Et pourtant il est directement très performant avec une belle présence malgré un personnage peu bavard.
Face à lui Jon Voight est déjà phénoménal ! Le pilote s’ouvre avec lui et en quelques scènes, on comprend qu’il va mener tout son monde par le bout du nez. Sa prestation est clairement à surveiller et justifie, à elle seule, de découvrir la série.

Autour de ce duo, on découvre progressivement une déjà très riche constellation de seconds rôles. Citons par exemples Katherine Moennig (Shane dans The L Word), Elliott Gould (Friends), Paula Malcomson (Deadwood, SoA) ainsi que les acteurs Eddie Marsan et Dash Mihok plutôt vus au cinéma.

Ray Donovan (Showtime) PosterJ’y reviendra après quelques épisodes mais ce premier épisode installe de bonnes bases pour construire un drama sérieux et passionant !

Visuels : Ray Donovan / Showtime

7 réflexions sur “Ray Donovan s01e01 « the bag or the bat »

  1. Pas encore attaqué celui ci ! Par contre The Fosters j’ai vite abandonné !!! Et pourtant je ne suis d’habitude pas contre un petit ABC Family. Mais là c’était trop cucul pour moi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s