9

Peaky Blinders s01e01

(BBC2 et ARTE chez nous) 6 épisodes pour la saison 1 –
0328_PB_17Oct12

La fiction anglaise possède déjà un très grand succès établit sur les années 1920 avant et après la première guerre mondiale. Mais Peaky Blinders nous fait partager un tout autre contexte que celui de Downton Abbey !
J’en vois déjà certains parmi vous qui s’exclament : « encore un drama d’époque ?! » Certes, mais en voici un qui décoiffe sous la casquette !

En 1919, Birmingham voit revenir ses hommes du front. La première guerre mondiale a laissé des traces, les femmes ont tenu les rênes de la ville pendant l’absence de leurs maris mais les Peaky Blinders sont toujours là ! Appuyés sur la gestion des paris de courses et véritable gang organisé, leur famille gouverne la cité. Pourtant, un simple vol devient une affaire d’état et un super-flic est envoyé sur place en provenance de Belfast



Les Peaky Blinders ont réellement existé et arboraient des casquettes à la courte visière rigide et renforcée de lames de rasoir qu’ils utilisaient pour aveugler leurs victimes (d’où le surnom).
Birmingham est alors une cité industrielle à l’extrémité d’une région que les anglais surnomme le Black Country en raison des nombreuses mines qu’on y trouve. Le contexte est donc tout désigné pour assembler une atmosphère sombre et sale.

Difficile de ne pas penser d’emblée à Boardwalk Empire ! Les similitudes sont nombreuses à commencer par l’époque (BE débute un an plus tard en 1920). Les deux séries abordent le crime organisé et dresse des portraits de vétérans bien abimés. Enfin les réalisations, très soignées, se rapprochent également même si la série de Terence Winter possède plus d’envergure en termes de décors.

Malgré l’avalanche d’oeuvres d’époque dans la production anglaise récente (citons Ripper Street, Mr Selfridge et The Paradise, rien que pour la saison passée), Peaky Blinders tire son épingle du  jeu ! Cela s’explique essentiellement par deux subterfuges très efficaces.
D’entrée de jeu, le créateur de la série, Steven Knight, a très intelligemment détourné les codes du genre en envoyant son personnage principal à dos de cheval dans un hommage appuyé au Western !
Et puis, pour accompagner une mise en scène très colorée (bien que nocturne), la bande son détonne en proposant un choix anachronique très pointu d’artistes rock qui façonnent une ambiance au décalage très intéressant. l’introduction sur du Nick Cave fera très certainement l’objet du note musical dans cette colonne !

Mais qui dit récit mafieux dit affrontement entre gangsters et forces de l’ordre. Pour mener ces deux clans, on retrouve l’irlandais Cillian Murphy au regard glaçant, dans le rôle du cadet des Peaky et le néo-zélandais Sam Neill pour apparaître en chef de police implacable. Très convaincants, il portent tous les deux la série dans ce premier épisode et m’ont laissé une forte impression.

Reste le récit qui se contente pour l’instant de placides introductions. Les prochains épisodes devraient nous permettre de savoir si tout cela peut prendre un tournant dramatique à la hauteur de l’attelage. Sachez toutefois que le créateur annonce avoir une vision à long terme sur au moins 3 saisons (si on le lui permet bien sûr), ce qui n’est pas toujours évident chez nos amis anglais où le format à 4 ou 6 épisodes sans suite est très prisé (edit : une saison 2 a été diffusée depuis et une saison 3 est prévue).

Peaky Blinders (BBC2) posterPour conclure, Peaky Blinders s’impose déjà comme une belle manière de revisiter la série de gangster d’époque.

VIsuels & Vidéo : Peaky Blinders / Caryn Mandabach Prod. / Tiger Aspect Prod. / BBC2

11 réflexions sur “Peaky Blinders s01e01

    1. Je ne peux pas te répondre sur Mr Selfridge que je n’ai pas vue !
      En ce qui concerne Peaky, la mise en place est vraiment intéressante je trouve, maintenant le récit est encore à déployer… ce premier épisode est très introductif.

      J'aime

    2. Je me mêle parce que du coup, Mr Selfridge je l’ai vu et je pense qu’à part l’époque, il n’y a pas grand chose en commun… Mais je reste cliente des séries anglaises d’époque !
      Et pour celle ci je l’avais téléchargée mais au moment de la regarder la qualité était pourrie, faut que je cherche un autre lien !😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s