Transparent s01e01

(Amazon) un pilote soumis au public depuis le 6 février –
transparentTV Gaby Hoffmann Amazon

Alors que je concluais ma rétrospective 2013 avant-hier avec Rectify, un des principaux thème de mon argument s’appuyait sur la filiation de cette dernière avec la scène du cinéma indie. J’évoquais alors dans le désordre des séries comme Girls, Louie ou un peu plus éloignée de nous, la sulfureuse Tell Me You Love Me. J’aurais pu tout aussi bien citer Looking ou True Detective dont la mise en scène est assurée par Cary Joji Fukunaga (son premier long métrage, Sin Nombre a obtenu le prix de la réal. à Sundance en 2009) en compagnie d’Adam Arkapaw à la photographie (rôle au passage qu’il tenait également sur Top of the Lake).
Amazon semble également accorder du crédit à ce pont entre cinéma indépendant et format sériel puisqu’elle nous propose ce pilote de Transparent, un portrait d’une famille dysfonctionnelle dans la région de Los Angeles. En quelques scènes aussi simples que fortes, une réflexion sur la sexualité se dessine avec ce regard attendri et posé qui caractérise si bien la scène indie.

Tremblement de terre, jeudi dernier ! Le sériephile ne sait plus où donner de la tête. Amazon remet ça avec une autre fournée de pilotes soumis en accès libre au public. Rappelez vous l’an dernier, en avril, celui qu’on annonce comme le futur concurrent de Netflix proposait huit comédies à soutenir. Un gros mois plus tard, après analyse des notations, commentaires et autres popularités sur les réseaux, Alpha House et Betas étaient désignées gagnantes, obtenant chacune la commande de onze épisodes. Ces deux comédies ont été diffusées en fin d’année dernière et l’on vient d’apprendre le renouvellement d’Alpha House.
Seulement voilà, au regard de cette deuxième fournée, la première prend des allures de simple apéritif ! Laissez moi vous citer quelques noms parmi ces cinq nouveautés (2 dramas et 3 comédies) : Chris Carter (X-Files, Millenium), Eric Overmyer (Treme), Titus Welliver (The Good Wife, Sons of Anarchy), Jill Solloway (United States of Tara, How to make it in America), Gael García Bernal, Malcolm McDowell, Natalie Zea (Justified).
Cette somme de talents n’est pas juste belle sur le papier. Je me suis jeté sur les cinq pilotes et il en ressort effectivement que l’on atteint un niveau bien plus pointu. Elle feront toutes l’objet d’un commentaire dans cette colonne mais je commence aujourd’hui par mon coup de coeur et de loin !

L’un après l’autre, Transparent nous propose de découvrir deux soeurs et un frère, tous adultes. S’ils se révèlent séparément, ils sont assez vite réunis chez leur père qui semble devoir leur faire une annonce compliquée…


On doit Transparent à Jill Soloway. Son curiculum télévisuel est déjà impressionant : Six Feet Under, United States of Tara et How to make it in America sans parler de Grey’s Anatomy et Dirty Sexy Money sur lesquelles elle faisait la productrice. Pourtant, avant ce pilote, Soloway venait de livrer son premier film l’an dernier, intitulé Afternoon Delight. Un début remarqué puisqu’il aura été distingué par le prix de la mise en scène au festival de Sundance (si, si encore lui…).
Transparent prend donc logiquement la suite de cet effort, lui aussi traversé par la question de la sexualité. Soloway ne cache pas avoir trouvé son style avec ce long métrage et conserve son chef opérateur, Jim Frohna, sur ce pilote.

On est tout de suite fasciné par son approche de la ville des anges ! Il est d’ailleurs intéressant de voir que 4 des 5 pilotes proposés par Amazon se situent à Los Angeles. La diversité de ses regards singuliers fascine le sériephile qui n’est paradoxalement pas si habitué à fréquenter la ville pourtant si peuplée.
A l’opposé d’une série qui compile les clichés comme Hello Ladies, Transparent met en avant les quartiers dits Eastside. La végétation est plus présente et on y trouve un ensemble de décors banlieusards plus ou moins aisés. On devine que ces milieux plutôt “blancs” pour faire l’objet d’un reproche comme ce fût le cas pour Girls. On peut d’ailleurs ici pousser la comparaison un peu plus loin avec la série de Lena Dunham. Comment ne pas voir dans cet Eastside fréquenté par des hipsters (le personnage de Josh), sorte de zone interlope en marge du centre, un équivalent au Brooklyn de Girls ?

Mais je n’irai pas plus loin dans les rapprochements. Contrairement à Girls ou Louie surtout, ce pilote agrémenté d’un beau rebondissement et d’un joli cliffhanger semble indiquer que Transparent ne se contentera pas de décrire des saynètes de la vie de ses personnages.
L’aspect le plus frappant les concernant, c’est la complicité déjà évidente qu’ils dégagent et comment on s’approprie déjà en quelques séquences leurs personnalités.
Il y a Ali (Gaby Hoffmann, vue récemment dans le rôle de la soeur du Adam de Girls), sans emploi, vivant grâce à l’aide de son père et qui s’improvise des cours sportifs sur un coup de tête. Elle semble très proche de son frère, Josh (Jay Duplass, un cinéaste et producteur indépendant touche à tout), qui habite une baraque design dans laquelle il abrite un groupe de blondes pour qui il fait le producteur et l’amant. Celle qui semble être l’aînée, Sarah (l’expérimentée Amy Landecker, déjà vue dans Mad Men, Louie, House of Lies) est plus installée en mère de deux enfants d’un foyer cossu mais apparaît très attirée par une femme qu’elle fréquentait par le passé.
Ces trois personnages haut en couleur se retrouvent chez leur père, Mort (le Jeffrey Tambor : d’Arrested Development) qui les a conviés. La force des liens familiaux qui les unit est flagrante et pourtant, une certaine indépendance égoïste et bien de son temps domine leur comportements vis à vis d’un paternel qui semble luter pour leur annoncer une nouvelle d’importance…


Je n’en dirai pas plus ! Si vous n’avez pas encore vu l’épisode, rendez vous sur amazonoriginals.com (la création d’un simple compte est nécéssaire) et n’oubliez pas de soutenir la série ensuite par le biais du questionnaire “take the survey” sur cette page. Transparent bénéficie d’un buzz élogieux de la critique qui la distingue parmi cette deuxième brochette de pilote mais son sujet et sa forme ambitieuse n’attirera pas le choix le plus large. Il nous appartient donc de la soutenir pour qu’Amazon ne l’oublie pas lors de ses décisions.

Visuel & Vidéos : Transparent / Amazon Studios

13 réflexions sur “Transparent s01e01

    1. De rien, je conseille chaudement d’aller voter pour la série en cliquant sur « take the survey » à l’adresse amazonoriginals.com
      tout soutient à la série est pris en compte par Amazon. On devrait savoir début mars quelles séries sont choisies…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s