103-21

Salem s01e02 « the stone child »

(WGN America) saison 1 en 13 épisodes et saison 2 commandée –
102-16

American Horror Story est sur toutes les lèvres en cette première moitié de 2014. L’anthologie saisonnière fait furreur — notamment après le succès de True Detective — et c’est AHS qui en est le vrai précurseur. Et puis deux nouveautés lancées coup sur coup et avec succès lui doivent beaucoup : Penny Dreadful sur Showtime (promis, j’en parle prochainement ici) et Salem sur WGN America.
Malgré cette tendance subite pour le registre horrifique en costume, les deux séries semblent prendrent des chemins aussi dissemblables qu’intéressants. Salem, dont il va être question ici est ambitieuse tout en n’hésitant pas à opter pour des partis-pris surprenants.

Cela faisait un moment que j’avais délaissé cette chronique musicale du vendredi qui me tient pourtant à coeur. Salem est une belle occasion que je ne pouvais manquer puisque l’artiste dont il question aujourd’hui s’est fortement inspiré de la série pour ce titre qui constitue l’accompagnement du générique d’ouverture :


Vous aurez sans doute reconnu Marilyn Manson et son style qui, comme une évidence, convient parfaitement à l’univers de la série. Alors qu’il en terminait avec un album (qui devrait sortir prochainement) en compagnie du compositeur d’origine Califfornienne Tyler Bates, ce dernier qui devait enchaîner avec le score de Salem lui proposa de découvrir ce générique. Manson et Bates eurent alors l’idée de reprendre un titre inachevé en s’inspirant de cet univers et l’artiste accepta qu’il soit utilisé en ouverture de la série.

On ne présente plus Manson et ces vingt ans carrière sur la scène du rock industriel. Il est intéressant de voir qu’il s’implique souvent dans l’univers sériel. Il est apparu dans Californication ou bien Eastbound and Down. Il a récemment preté sa voix pour un personnage dans Once Upon a Time. Et il sera également impliqué dans la dernière saison des Sons of Anarchy.
Plus généralement, le choix d’impliquer des artistes lors de la confection du générique est de nature à plaire à la nature mélomane qui sommeille aux tréfonds du sériephile !

43bN4OB-WGN semble d’ailleurs vouloir continuer dans cette voie puisque son prochain projet, Manhattan — qui sera diffusé à partir du 27 juillet —, aura une bande son signé du duo Jónsi (Sigur Rós) et Alex Somers (sous le nom de Jónsi & Alex).
Mais puisqu’on parle de WGN, attardons nous sur cette chaîne câblée (également diffusée sur le satellite). WGN America est une excroissance à l’échelle nationale de WGN-TV qui est originaire de Chicago. Le diffuseur souhaite aujourd’hui justement se démarquer de programmes un peu trop stéréotypés qui la voit principalement proposer les matchs des Cubs (l’équipe de baseball de Chicago) et des rediffusions de comédies.
Salem est la première production originale de WGN. Produite par Fox21, elle avait été pensée pour une diffusion sur FX. Ces dernières années, WGN a justement largement débauché chez la Fox (la maison mère d’FX) pour redéfinir sa direction. Il est donc logique que Salem puisse voir le jour chez WGN et ce d’autant plus qu’FX possède déjà AHS.

Salem est une création d’Adam Simon. La production lui a ensuite attaché les services d’un producteur expérimenté en la personne de Brannon Braga (24, Terra Nova). Simon a eu l’idée de détourner l’histoire du procès des pseudos-sorcières de Salem en imaginant qu’elles existaient vraiment et qu’elles fomentaient même les persécutions de surcroît !
Au delà de ce détournement, Simon s’attache à décrire l’authentique réalité sociale d’une période assez sombre de l’histoire. Il est aussi intéressant de constater que le récit s’éloigne du manichéisme pourtant assez usuel lorsqu’il s’agit du registre de la sorcellerie.

Il y a toutefois des faiblesses au niveau du casting qui s’avère hétéroclite. L’anglaise Janet Montgomery, dans le rôle principal, est plutôt convaincante — notamment lorsqu’il s’agit de faire froid dans le dos — mais son partenaire passif/agressif Shane West (Nikita) ne me dit rien qui vaille.
Les seconds s’avèrent pour l’instant prometteurs avec Seth Gabel (Dirty Sexy Money) dans le rôle du puritain illuminé et Iddo Goldberg vu récemment dans les Peaky Blinders.

Enfin c’est plutôt réussi sur la forme. Les décors sont impressionnants ainsi que les costumes. Ils participent à une ambiance tout en clair obscur qui n’est pas sans rappeler la peinture flamande (la garde robe sombre est tout à fait apropriée).
La photographie est particulièrement belle et tire bien son épingle du jeu alors que la mise en scène n’hésite pas à basculer d’intérieurs très sombre aux brutales clartés extérieures.
Attention quand même aux choix effectués, en particulier dans le second épisode, avec ces plans qui ne sont pas sans évoquer le style du found-footage (type Blair Witch Project) et qui ont du mal à coexister avec le récit d’époque.

1398139024_001Salem est d’ores et déjà un succès pour WGN. Le premier épisode a tout simplement explosé l’audience habituelle du dimanche soir (Deadline cite le chiffre d’une augmentation de 776%, bigre !). La chaîne a logiquement commandé une seconde saison mais il faudra tout de même que le récit fasse ses preuves sur la durée ; ce qui reste à démontrer.

 

Visuels : Salem / WGN America
Musique : Marylin Manson & Tyler Bates “cupid carries a gun”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s