FARGO YR 1

Fargo s01e09 « a fox, a rabbit and a cabbage »

(FX) episode 9 sur 10 prévus –
zap-fargo-season-1-episode-9-a-fox-a-rabbit-an-001

Navigation :
s01e08: The Heap <<
s01e10: Morton’s Fork >>

Le séisme temporel que l’on avait vraiment pas vu venir la semaine passée laissait présager de nombreuses répliques (pour rester dans le jargon de la sismologie). Fargo choisit pourtant de changer de rythme afin d’accélérer un mouvement général concentrique de ses personnages.
Je vous dis tout de cette mise en place du grand final après l’avertissement de rigueur.

Ce qui suit livre tous les élements clés de l’épisode. Je l’envisage comme une lecture post-visionnage. Si vous lisez ce texte sans l’avoir vu, à vos risques et périls !

Pour ceux qui avaient encore un doute, il sera définitivement dissipé désormais. Lester n’est vraiment plus le même et l’affirme avec conviction !
Mais avant cela, Fargo vous propose, une fois de plus, une ouverture d’épisode assez cocasse. Un gros plan bucal chez le dentiste. Et ce dentiste n’est autre que Lorne sauf qu’il se fait appeler Mick Mike désormais — mais où vont-ils chercher ses noms ?! — et réside à Kansas City (Missouri). Pour un peu, on pourrait croire que l’on est retourné dans le passé. Lorne, euh pardon, Mick Mike, habite une splendide demeure décorée dans un style rétro très années 70 et la musique nous transporte même à la fin des années 60 :


C’est que Mick Mike organise une petite sauterie où il y a carrément du vin de glace finlandais pour étancher sa soif. On se demande évidemment quel peut bien être le but de ce Lorne, semble-t-il bien installé et prêt à épouser une certaine Jemma. La conversation qui suit avec un collègue dentiste au doux nom de Burty Burt (Stephen Root) va rapidement nous éclairer. Le frère de ce dernier est sous protection quand à son statut de témoin l’opposant à la mafia de Chicago. Nul doute alors qu’il s’agit du véritable objectif de Lorne.

La suite se déroule à Vegas ! Lorne espère pouvoir enfin y rencontrer le frère de Burty Burt mais qui surgit à l’improviste alors qu’ils sont installés au bar de leur hôtel ?! Lester bien sûr. La boucle est bouclée. Toute cette séquence avait pour but de nous expliquer comment Lorne parvenait dans le même bar que Lester. Un Lester qu’on avait laissé choqué par la présence de son mentor diabolique à la fin de l’épisode précédent.

Lorne : ”is this what you want ? Yes or No ?
Lester : “Yes
Mais Lester, bouffi de ces nouvelles certitudes, prend les devants et s’en va confronter le tueur. Malgré une première salve de dénégations, il insiste pour se faire entendre et suit Lorne accompagné de son entourage dans l’ascenseur. S’en suit une conversation surréaliste durant laquelle Lorne teste la volonté de Lester. la question qu’il lui pose fait écho au premier épisode, lors de leur première rencontre à l’hôpital. Lester n’avait pas su répondre à l’époque. Les temps ont bien changé…

Malgré tout, Lester retrouve vite ses automatismes lorsque Lorne tue froidement les trois autres occupants de l’ascenseur (Burty Burt, sa femme et Jemma qui n’auront pas fait l’enfeu !). Il tente d’assomer Lorne et s’enfuit à toutes jambes, va retrouver Linda (sa nouvelle femme) et l’oblige à faire sa valise en pleine nuit. Ils prennent le premier avion pour rentrer à Bemidji et Lester devient complètement paranoïaque, s’imaginant pisté par Lorne.
Linda lui suggère un séjour à Acapulco et le visage de Lester s’illumine : “Heck, we might never come back”. Mais lorsqu’il repart de chez lui afin d’aller chercher les passeports qui se trouvent à son agence, il tombe nez à nez avec l’adjointe Solverson.
Molly a été contacté par des collègues de Vegas. Elle est chargé de prendre le témoignage de Lester, jugé témoin potentiel dans le triple meurtre de l’ascenseur. Lester nie avec l’aide de sa femme qui le couvre même pour leur départ précipité.

Le véritable auteur de ce nouveau massacre et justement en approche. C’est Gus qui le croise en premier lors de sa tournée même s’il n’est pas tout à fait sûr de lui.
Malgré son changement capilaire, Lorne tient à nous rappeler qu’il n’a pas changé. Il n’hésite pas, en effet, à raconter les horreurs passées sous son toit au nouveau propriétaire de l’ancienne maison de Lester pourtant entouré de ses enfants.
Il poursuit sa traque de Lester au restaurant de Lou. La conversation qui en découle est elle aussi particulièrement tendue. Lorne n’y apprend pas où réside Lester mais il y découvre que Lou est un ancien représentant des forces de l’ordre et surtout, que sa fille et Gus, deux anciennes connaissances, font donc partie des proches du restaurateur.

Lou Vs. Lorne
Alors que le duel verbal à peine déguisé fait rage entre les deux hommes, Molly est justement en chemin pour retrouver les agents Budge et Pepper chez son père. Les deux fédéraux ont finit par apprendre que Molly n’avait pas lâché l’affaire du massacre de Fargo et ils souhaitent ardemment la rencontrer.
La scène est fabuleuse ! J’ai le souffle coupé par l’échange tendu Lorne Vs. Lou et la réalisation se permet d’intercaler une Molly au volant qui ne se doute rien, alors qu’elle est en route pour croiser celui qui hante ses pensées depuis bien longtemps.
La confrontation n’a pas lieu in extremis, et le duo Budge/Pepper croise à nouveau Lorne en s’ignorant. Mais la suite est bien plus intéressante. Le duo de féréraux est conquis par la théorie au paperboard de Molly, et cela devant un Bill parfaitement médusé. Molly trouve enfin un peu de reconnaissance et l’affrontement final va pouvoir avoir lieu

zap-fargo-season-1-episode-9-a-fox-a-rabbit-an-003

Il reste toutefois une dernière scène pour conclure l’épisode et quelle scène ! Lester y révèle la partie la plus sombre de sa nouvelle personnalité !
Alors qu’il suspecte Lorne de l’attendre dans on agence, il prétexte un mal de dos imaginaire et envoie sa femme au casse-pipe. Deux circonstances aggravantes viennent entacher ce geste. Linda venait de lui livrer toute la profondeur des sentiments qu’elle éprouvait à son égard auxquels il n’a porté aucune attention. Et deuxièmement, il l’habille avec sa doudoune orange si reconnaissable pour s’assurer qu’elle fasse un bon leurre.
Lorne apparaît comme prévu et exécute Linda avant de s’en aller tranquillement. Lester a beau éprouver un choc, il ne fait aucun doute que sa réaction concerne le geste de son mentor, et non une éventuelle once de compassion pour sa deuxième épouse défunte. Cet acte signe la fin des comparaisons possibles avec la trajectoire de l’anti-héros à la Walter White. Ce dernier coup d’éclat le place au rang des personnages les plus méprisables, un point c’est tout !

Ce neuvième volet est caractérisé par la conjonction de vecteurs forts. Il y a cette volonté d’accélérer les choses tout d’abord. Après le dénouement dans l’ascenseur, Lester est constamment sur le qui-vive. Budge et Pepper semblent transcendés par l’émergence de la solution qu’offre Molly. Et Molly justement se rapproche d’un accouchement qui pourrait jouer un rôle dans le final, on l’imagine.
Cette accélération est également centrée sur Bemidji. Lester y revient en catastrophe, suivi de près par Lorne. Budge et Pepper découvrent la ville à leur tour. Même Bill y fait un retour forcé !
L’acroissement du rythme et la nature concentrique des mouvements de ces personnages renforcent l’attraction d’un épisode final qui s’annonce haletant.

Je vous donne donc rendez-vous pour ce dernier volet dont on sait qu’il aura une durée allongée à 90 minutes, uffda !

Quelques théories

  • La théorie selon laquelle Lester deviendrait le padawan de Lorne refait surface ! Mais il n’est plus vraiment question que les deux hommes s’entendent. Pourtant la manie de Lorne qui consiste à écouter des cassettes de ces anciens souffre-douleurs pourrait indiquer justement qu’il cherche un fils spirituel à même de poursuivre son oeuvre.
  • Lester s’est proccuré une arme ! Je doute pourtant fortement qu’il parvienne à affronter Lorne. Sera-t-il capable de le piéger comme son frère ?
  • Et puis il y a la possibilité qu’il tente de fuir à Acapulco comme prévu. Après tout, il n’a pas tenu longtemps au côté de Lorne dans l’ascenseur.

Théories sans issues

  • L’histoire de Stavros semble définitivement derrière nous. Alors que l’action se recentre sur Bemidji, il parait désormais impossible de retourner à Duluth. La valise enterrée sera t-elle toutefois de l’épilogue ?
  • Plus trace également de Veste à franges. La semaine passée, j’imaginais une possible association avec Lorne mais cette théorie semble bien éteinte avec cet épisode.
  • Enfin, pour terminer avec les disparus, on peut également signaler la disparition Tahir, le réfugié soudanais de Bill. J’y avais vu une possible piste vers Stavros mais je n’y crois plus vraiment.

Autres observations

  • Un point Google Maps s’impose — et je sais que ne pouvez plus vous en passez ! — car Lorne et Lou mentionne des villes un peu plus au sud. Lou en avait déjà parlé, il a connu une affaire horrible à Sioux Falls qui se trouve au Dakota du Sud mais tout proche de la frontière avec le Minnesota (soit tout de même à plus de 5h de voiture de Bemidji).
    Quand à Lorne, il mentionne Tampa et c’est plus ardu. Le Tampa le plus connu se trouve en Floride mais il serait plus logique qu’il parle du Tampa se trouvant dans l’état du Kansas. On parle alors d’un trajet en voiture dépassant les 12 heures de route (au départ de Bemidji toujours) !
  • Le titre de l’épisode est une énigme assez classique (réponse ici). Mais c’est la première fois depuis le début de la série qu’elle est reprise au sein même de l’épisode. L’agent Budge l’énonce à son partenaire en espérant le pousser à la réflexion. Mais Pepper trouve rapidement une réponse assez savoureuse : le Turducken ! Il s’agit d’une recette authentique, qui permet à Noah Hawley de perpétuer l’antagonisme du duo entre le philosophe et le groumet.
  • Avec ce neuvième volet, place au cinquième et dernier metteur en scène de cette saison. Il s’agit de l’expérimenté Matt Shakman qui officiera la semaine prochaine également. Et je devine à quoi vous pensez mais non, Shakman n’a pas Breaking Bad parmi ces nombreuses références (dont Mad Men et The Good Wife).

Autres épisodes, autres récaps :
s01e01: The Crocodile Dilemma
s01e02: The Rooster Prince
s01e03: A Muddy Road
s01e04: Eating the Blame
s01e05: The Six Ungraspables
s01e06: Buridan’s Ass
s01e07: Who shaves the Barber?
s01e08: The Heap
s01e10: Morton’s Fork

Visuels : Fargo /FX
Musique : The Lemon Pipers “green tambourine” (1968 Buddah Rec.)

10 réflexions sur “Fargo s01e09 « a fox, a rabbit and a cabbage »

  1. Merci pour le point google maps !
    Je pensais souvent au frangin en prison aussi, 1 an à cause de Lester, et je me demande comment les choses vont tourner pour lui ! (d’ailleurs je pensais qu’on aurait fait quelque chose de l’enfant qui voit Lester dans la maison quand il piège son frère)

    J’adore aussi le petit regard/sourire victorieux/satisfait de Molly à son chef après l’arrivée des deux agents du FBI et la reprise de l’enquête ! Enfin la reconnaissance !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s