HandofGod_S1_35_101_0170.CR2

Hand of God s01e01

(Amazon) 1 pilote parmi les 5 de la troisième vague !
HandofGod_S1_17_101_0028.CR2

Voilà une série qui a toutes les caractéristiques d’un listing qui sortirait de la fameuse moulinette à statistiques de Netflix, si tant est que la dite machine existe. Hand of God regroupe tous les ingrédients clés, jugez plutôt : un jeune showrunner qui a fait ses armes aussi bien à la production qu’au scénario pour une série de second plan ayant connu sept saisons, un réalisateur de blockbuster aux manettes, un acteur principal récemment libéré d’un show câblé avec la stature pour faire l’antihéros, une actrice principale parfaitement reconnaissable pour avoir participé à une grosse machine de network, un second rôle de retour après avoir été au casting d’une série culte, un autre second rôle longtemps cantonné à la comédie qui se transforme drastiquement pour apparaître sous des traits obscurs…
Peu importe finalement que ce pilote soit un objet un peu confus qui ne donne aucune garantie sur l’éventuelle série qui en découlerait. L’attelage est clinquant et on pourrait croire à ce stade qu’Amazon n’en demandait pas tant !

Pour rappel, je commente cette semaine les cinq nouveaux pilotes (troisième vague) soumis au public par Amazon. Le géant de la vente par internet décidera ensuite et ce en fonction des choix du public quels sont les projets suceptibles d’obtenir la commande d’une saison complète. Je vous parlais de la comédie The Cosmopolitans hier et place aujourd’hui au drama Hand of God, un pilote d’une durée d’un petit peu plus d’une heure.

Au sein de la ville fictionelle de San Vicente, le juge Pernell est en perdition. Son fils est retrouvé avec une balle dans la tête dans ce qui ressemble à un suicide. le traumatisme est si violent pour le juge qu’il disparaît pendant trois jours avant de refaire surface emplit de nouvelles croyances…

On doit ce projet à Ben Watkins, véritable couteau suisse (réalisateur, acteur, scénariste, producteur) qui avait exercé ces talents au sein de Burn Notice (111 épisodes en 7 saisons sur USA network).
Il nous livre ici un sujet traversé par la religion mais sans en faire son véritable cheval de bataille. L’idée est de démontrer combien la croyance en certains idéaux peut être transcendée au grès d’un bouleversement psychologique.
Le tableau est en tout cas très sombre. Corruption, justice arbitraire et manigances diverses rythment ce pilote qui se livre dans une étrange torpeur.

Car paradoxalement, la noirceur du récit est noyée dans une atmosphère ensoleillé de type californienne. C’est Marc Forster (World War Z, Quantum of Solace) qui s’est chargé de la réalisation et le résultat fait la part belle aux ambiances mordorées des couchers de soleils de l’ouest américain autour des habituelles séquences nocturnes.
Le cinéaste suisse-allemand délivre une ambiance très réussie mais échoue sur la vivacité tant l’ensemble ne parvient pas à insuffler un semblant de tempo.

Il a pourtant devant sa caméra un casting de grande classe. Ron Perlman trouve ici un rôle à sa mesure et sans doute plus complet qu’en patriarche d’un gang de motard dans Sons of Anarchy. Sa femme est interprétée par Dana Delany (Desperate Housewives, Body of Proof) fait froid dans le dos et démontre un talent qu’on ne lui connaissait pas forcément pour intimider le chaland. Il faut également signaler deux second rôles déjà très performants que sont Andre Royo (The Wire) dans le rôle d’un maire peu recommandable et Garret Dillahunt particulièrement bon (Raising Hope) en born-again assez flippant !

Au delà des qualités intrasèques de la série, Hand of God est une prise de choix pour Amazon. Dans une interview, Watkins expliquait qu’il s’était lancé dans le pitch de son projet auprès des diffuseurs après s’être assuré le soutien de Perlman et Forster. Il était donc en position de force et c’est Amazon qui a été choisie. Cela démontre bien le nouveau statut du jeune studio désormais jugé crédible et séduisant.
Maintenant, dans un registre comparable, j’avais trouvé le pilote de Bosch bien plus efficace. Hand of God est une accumulation de personnages tous plus sombres les uns que les autres et cette entrée en matière parvient difficilement à séduire.

Visuels : Hand of God / Amazon
www.amazonoriginals.com

5 réflexions sur “Hand of God s01e01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s