HYSTERIA -- "Pilot" -- Pictured: (l-r) -- Photo by: (Felicia Graham/NBC)

Hysteria s01e01

(Amazon) un pilote sur 5 soumis au public – troisième vague –
HYSTERIA -- "Pilot" -- Pictured: (l-r) -- Photo by: (Felicia Graham/NBC)

J’en termine avec cette semaine consacrée à la troisième vague de pilotes proposés par Amazon et mis en en ligne depuis une dizaine de jours. Pour rappel, je vous ai déjà livré dans cette colonne mes avis sur The Cosmopolitans, Hand of God, Really ainsi que Red Oaks.
Reste donc Hysteria, un drama de belle facture certes, mais pour lequel je suis peu enthousiaste !

Dans une usine désaffectée, un groupe de filles va vivre une soirée dramatique. L’une d’entre elle est victime d’une crise de spasmes et ce qui semblait être un événement isolé prend des proportions inquiétantes suite à une propagation inédite…

Alors que la seconde vague de pilotes d’Amazon était presque entièrement centrée sur Los Angeles, cette troisième brochette prend des directions plus variées. Après Paris (The Cosmopolitans), La Californie (la fictive San Vicente dans Hand of God), la banlieue de Chicago (pour Really) et le New Jersey (de Red Oaks), nous voici propulsés à Austin, Texas.
On doit Hysteria à Shaun Cassidy, un habitué des projets de genre sans grand succès. On se souvient notamment d’American Gothic (1 saison sur CBS) et Invasion (1 saison sur ABC). Il s’empare ici du thème de la contagion, tendance lourde au sein de la production actuelle. Je ferai volontairement l’impasse sur le sujet afin de ne pas vous révéler quoi que ce soit dans le cas où vous souhaiteriez découvrir ce pilote. Sachez simplement que le positionnement du mal en question sur un registre psychologique affaiblit très largement la portée du récit. C’est en tout cas mon ressenti bien que je sois habituellement fervent de ce genre de point de départ.

Pourtant, on nous livre ici un bien bel objet ! La réalisation est assuré par un orfèvre en la personne d’Otto Bathurst (Black Mirror, Peaky Blinders). Il est bien secondé par une musique très inspiré signée Tyler Bates.
Coté casting, l’héroïne campée par Mena Suvari est convaincante et elle est bien entourée. Signalons Josh Stewart dans un rôle de flic abîmé plutôt intéressant.

Néanmoins, cela ne suffit pas à faire décoller une intrigue qui ne fait pas de vagues. On sent notamment que la direction se perd entre thriller et récit d’horreur. Reste un beau pilote qui fera des envieux même si la série n’allait pas plus loin.

Pour terminer, un petit point sur les notations à l’heure où j’écris ces lignes : Hand of god est à 4,6/5, Red Oaks à 4,4, The Cosmopolitans à 3,5, Hysteria à 4 et Really à 3,5.

Visuels : Hysteria / Amazon
www.amazonoriginals.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s