591uqds1_n6dzaj

Red Band Society s01e01 “pilot”

(Fox) diffusée le mercredi soir depuis le 17 septembre
la_ca_0909_red_band_society

Il arrive un moment dans le sillage suivant l’arrivée massive des nouveautés de rentrée – et la vague n’est pas terminée… – où il devient urgent de mettre en avant certains titres car ils n’ont pas ‟trouvé leur public” ! En clair, les audiences sont mauvaises et, après quelques épisodes seulement, le spectre d’une annulation se fait douloureusement (ou pas) sentir. Quand pour couronner le tout, vous avez été choisie par un décisionnaire (Kevin Reilly) qui n’est plus là et produite par un studio externe, votre pronostic vital ne vaut plus tripette !
C’est le cas de Red Band Society, un projet qui ne m’attirait pas sur le papier et pour lequel je n’hésiterai pas pourtant à faire du bouche-à-bouche.

Jordi Palacios tente de se faire accepter à l’Ocean Park Hospital (Fictif) de Los Angeles pour y soigner un Sarcome d’Ewing. Il va surtout y faire la connaissance d’un groupe de son âge occupant l’aile pédiatrique de l’établissement et qui semble s’être bien intégré à l’univers médical…

Red Band Society est une adaptation d’une série catalane (TV3) intitulée Polseres Vermelles et diffusée chez nous sous le titre des Bracelets Rouges (via la chaîne Numéro 23). Initialement prévue pour durer quatre saisons (à ma connaissance, la troisième n’a pas été diffusée à ce jour), elle avait déjà fait l’objet d’une tentative de remake pour ABC.
C’est donc sous la houlette d’Amblin TV (Steven Spielberg) et de Margaret Nagle que cette adaptation voit le jour pour la Fox.
N’ayant pas vue l’originale, je me permet toutefois de vous renvoyer vers l’avis qui donne envie, signé Livia par ici.

RBS est une bonne surprise pour deux raisons. A mes yeux, elle souffrait de deux handicaps difficiles à surmonter. Les séries avec casting adolescent sont souvent pénibles – rendez moi My So-Called Life que diable* – et leur condition de malades avancés suggérait une gravité pesante.
Il n’en est rien. Les deux aspects se nourrissent mutuellement pour écarter ses deux écueils ! Le destin de ces jeunes bouleverse leur façon de penser et les propulse vers une maturité bienvenue. En conséquence, ce seul pilote positionne la série à des années lumières d’une Glee par exemple.
Et puis, leur insouciance assumée permet d’évacuer toute lourdeur prolongée. On ne recherche pas la pitié du téléspectateur, mais plutôt un positivisme bien plus sain. Cet épisode navigue ainsi habilement entre les émotions tout en restant mesuré.

Je voulais également placer une mention spéciale sur le casting. Les adolescents sont plutôt convaincants mais il faut noter la présence d’Octavia Spencer dans le rôle de l’infirmière peau de vache. Spencer – oscarisée pour The Help s’il vous plait – est une belle recrue pour une série qui aura tout de même du mal à faire exister des personnages à l’extérieur du cercle des jeunes malades.

Voilà, Red Band Society n’est sûrement pas la série de l’année mais elle valait sans doute mieux que d’être programmée derrière Hell’s Kitchen !

* Pour l’anecdote, Margaret Nagle avait un rôle justement dans la série !

Visuels & Vidéo : Red Band Society / Fox

Une réflexion sur “Red Band Society s01e01 “pilot”

  1. o_O j’ignorais qu’elle était en mauvaise posture et je suis plutôt triste parce que moi aussi j’ai été surprise en bien par cette nouveauté ! Je croise les doigts pour qu’un miracle se produise !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s