losaltos

Transparent s01e03 “Rollin” (Récap.)

(Amazon) saison 1 en dix épisodes et saison 2 prévue
Ali

Dans une interview publiée sur Rolling Stone cette semaine, Jill Soloway confirme toute l’influence de son histoire familiale dans la conception de Transparent. Pour autant, et alors qu’on l’interroge sur la direction qu’elle souhaiterait donner à la saison 2, elle préfère mettre en avant le travail collectif de sa Writers Room.
Pour avoir participé à celle de Six Fret Under – sous la houlette d’Alan Ball – elle affirme accorder beaucoup d’importance au caractère démocratique de la “salle des scénaristes”, aspect qui l’avait singulièrement marqué en travaillant pour un showrunner de renom.
Au premier regard, ce troisième épisode semble mineur. Et pourtant, Soloway et ses acolytes ne font pas diversion. ils y disséminent même quelques briques essentielles aux thèmes profond qui traversent cette première saison de Transparent.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, place à l’avertissement traditionnel : ceci est un récapitulatif complet de l’épisode 3. Ce texte est destiné à une lectrice ou un lecteur ayant vu l’épisode ! Vous êtes prévenus.

Le titre de l’épisode fait référence à Ali. La cadette des Pfefferman semble être le personnage le plus en retrait quand aux événements dramatiques entrevus en ce début de série. Elle a néanmoins un rôle central pour établir l’ambiance et sûrement pour contre-balancer la gravité de certaines séquences avec une liberté et des expérimentations plus légères. Pour le reste, le talent de Gaby Hoffmann, naturellement douée pour l’ingénuité, nous emporte dans les situations les plus baroques !

Spit-roasting
Et justtement, c’est avec un plan pour le moins baroque en tête qu’elle rencontre son amie Syd (Carrie Brownstein). Cette dernière l’approvisionne avec un sachet de “moon rocks”. Syd espère partir en virée avec son amie pour un trip aux multiples sens du terme mais Ali va la décevoir. Elle espère convaincre son coach sportif, Derek, et le colocataire de ce dernier, Mike, afin d’exercer du sport à trois !

“Uncle Sam wants you to roll with Ali”

Quand elle rejoint ses deux compères, le coloc’ est étonnamment plus enclin à tenter l’expérience des pierres de lune que Derek. Ali parvient toutefois sans mal à le convaincre et les voici avalant chacun leur dose avec un verre d’eau.
La suite est accompagnée par une bande son délicieusement psychédélique. Voici les Yardbirds :

Après une phase de laisser-aller général, le trio semble s’activer pour mettre en pratique la partie de jambes en l’air espérée par Ali. Mais cette dernière, entraînée par l’euphorie, claironne à ses deux partenaires l’ironie de leur position, affirmant qu’elle ne serait qu’une interface entre les deux colocataires dont la finalité serait de s’entreprendre plus directement. Comme on pouvait s’y attendre les deux hommes sont coupés dans leurs élans et la soirée s’interompt brutalement pour Ali, sommée de s’en retourner chez elle.

“Being alive is being sad”
Le taxti Uber qui la raccompagne est un arménien mélancolique dénommé Tigran. Toujours sous l’emprise de son amphét’, Ali le remercie chaleureusement pour lui fournir une barre chocolatée et s’empresse de regretter le génocide arménien ; Sacrée Ali !
La scène – Ali avec une sucrerie à l’arrière d’une voiture – fait echo à un flashback aperçu un peu plus tôt dans l’épisode. Nous sommes en 1992 et Mort est allé dans une librairie pour trouver un magazine consacrée aux Trans. Il y fait la rencontre de Mark (Bradley Whitford), autre client de la boutique qui lui donnera quelques astuces discrètement.
Mort retourne ensuite à sa voiture, occupée par ses trois enfants, dont Josh et Ali à l’arrière, récoltant les sucreries que leur père vient d’acheter.

La scène montre bien tout l’écart parcouru depuis. En 1992, Mort est ce père de famille qui pretexte l’achat de barres sucrées pour tenter d’approcher les revues qui l’intéresse. Et de nos jour, Maura discute avec son aînée de son choix de vie.
Comme prévu, elle déménage et, comme entrevu, elle va s’intaller dans la résidence de Davina. Sarah l’aide à préparer les cartons en l’assurant de son soutien. Après tout, n’est-elle pas bien placée pour comprendre l’ouverture sexuelle ? C’est, en substance, ce qu’elle essaie de faire passer auprès de son père.
Ce dernier s’enquiert justement de sa relation avec Tammy et Sarah lui avoue être ensorcelée !

Sarah : “You Know… the thing that you do when you’re falling in love ?”
Maura : “Not really”.

Sarah entre deux mondes
Cette séquence qui fait l’ouverture de l’épisode est une belle confrontation. Maura interpelle sa fille et lui demande pourquoi elle ne fait pas part de ses sentiments envers Tammy à son mari. Sa fille ne veut pas en entendre parler et se fige dans une attitude choquée.
Son hypocrisie est flagrante. Ne venait-elle pas, quelques instants plus tôt, d’encourager son père à révéler sa transformation et la voici, une fois qu’il s’agit de son cas, défendant la politique de l’autruche.

Tout cela la bouleverse. Elle reste pour la nuit dans la maison familiale et lorsqu’elle retrouve Len le lendemain, celui-ci cherche à comprendre ce qui ne va pas chez elle.
Notez au passage le contraste entre sa maison moderne, dominée par les tons froids blancs/gris avec la maison de son père, colorée et accueillante, même remplie de cartons.

Len : “You’re not allowed to do this, you know?”
Sarah : “I don’t know how not to”.

La conversation avec Maura aurait-elle porté ses fruits ? Sarah avoue pour Tammy en expliquant qu’elle était plus qu’une copine dans sa jeunesse et que ses sentiments sont de nouveau très forts pour elle. Len réagit à côté encore une fois. Il veut croire que les choses peuvent se régler avec un psy de couple.
Elle s’empresse ensuite, dans sa voiture, d’appeler Tammy pour la prévenir mais elle est contrainte de partager la nouvelle de confession sur répondeur.

“Are you such a fetus you’ve never in love before?”
Et de répondeur il est question aussi pour son frère. Josh ne parvient pas à avoir Kaya. Elle n’a visiblement pas bien réagi à sa demande en mariage. Margaux – l’autre moitié du duo Glitterish dont Josh s’occupe – n’en croit d’ailleurs pas ses oreilles. C’est comme si Josh s’était exclu de son propre univers en faisant sa demande.

Mais Sarah lui offre une diversion. Elle lui demande de venir aider au déménagement de son père et, pour s’assurer de le convaincre, lui annonce avoir trouvé de vielles boîtes de céréales dans lesquelles il avait rangé une correspondance augmentée de photos dénudées qu’il tenait avec Rita, une ancienne babysitter. Il ne fait plus aucun doute qu’il s’agit de la femme qu’il avait rencontré après le dîner familial dans le pilote.

En tout début d’épisode, Maura a confié à son aînée qu’elle souhaitait maintenant se révéler à Josh. Mais lorsqu’il arrive chez son parent, Maura est prise de panique et s’enfuit pour se déguiser en Mort ! Josh remarque le parfum qui émane de son père et, foudroyé par un éclair de perspicacité, croit y voir la présence d’une conquête dans la vie de son père.
La manière dont il semble se réjouir de la nouvelle complique sérieusement la tâche de Maura. Non seulement ce n’était pas simple de faire son coming out auprès de lui mais, désormais, elle doit également sortir de la tête de son fils l’idée d’une nouvelle conquête !

Not safe
Josh retourne très vite à sa frustration. Alors qu’il passe à la maison de disques, son collègues Barry tient absolument à lui présenter les “Drug Mules” ! Il comprend ensuite qu’il est réassigné car Kaya s’est plaint de lui. Très énervé, le Josh tente de projeter une chaise contre la baie vitrée du building mais cette dernière rebondit lamentablement. Il quitte précipitamment les lieux en entendant qu’il es viré.
Josh se rappelle subitement de l’adresse de Kaya. Elle ne manque d’ailleurs pas de lui rappeler avant de lui avouer qu’elle a déjà pratiquer l’avortement. Effondré, il parcours ensuite les lettres de Rita, seul chez lui. The Cave Singers prennent possession de la bande son :

La musique s’installe alors qu’il lit que Rita et lui projetait de fonder une famille. De son côté, Sarah s’arrête devant chez Tammy pour apercevoir que cette dernière profite d’un instant de joie en famille. Elle retourne dans sa toute nouvelle maison, vide après le déménagement de son père et dans laquelle elle s’installe un matelas de fortune.
Enfin, toujours pas redescendue, reçoit un appel de son père qui lui annonce venir la voir ! fondu au noir et générique sur ce joli petit cliffhanger.

Maura a-t-elle fait une croix sur Josh ? Va-t-elle réussir à se révéler auprès d’Ali ? Ali aura-t-elle les idées claires ?! Nous saurons tout cela au prochain épisode !

 

Observations diverses et variées

  • Syd fournit donc Ali en “Moon Rocks”. Comme Ali l’explique ensuite, elles sont constituées avec la même amphétamine que l’Ecstasy, le MDMA. En théorie les moon rocks seraient plus pures en principe actif et n’auraient pas d’effets secondaires…
  • Syd souhaitait aller au Joshua Tree avec Ali. Il s’agit sûrement du parc national du même nom. Caractérisé par un écosystème désertique, il se trouve à une grosse centaine de kilomètres de Los Angeles.
  • Je ne vais pas en rajouter sur le Spitroast. La description d’Ali est tout à fait limpide !
  • Lors du flashback du début des années 90, Mort ramène deux sucreries à ses enfants. Le Charleston Chew, barre à base de nougat enrobé de plusieurs parfums. Et puis l’Abba-zaba constituée quand à elle d’un coeur au beurre de cacahuète.

 

 

Visuels : Transparent / Amazon Originals
Musique :
The Yardbirds “glimpses” (1967 Epic Rec.)
The Cave Singers “distant sures” (2011 Jajaguwar Rec.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s