mulaney (1)

Mulaney s01e01 “pilot”

(Fox) Diffusée le dimanche soir depuis le 5 octobre
mulaney

Les annulations des nouvelles comédies de rentrée se suivent à un rythme régulier. Après Manhattan Love Story et A to Z, c’est au tour de Selfie de nous quitter. La tendance des romcom’ n’aura donc pas fait long feu.
On peut alors se demander si le public ne souhaite pas plutôt retrouver un certain classicisme. J’en profite ici pour vous recommander d’aller voir Too Many Cooks, une délicieuse petite parodie nostalgique publiée via Adult Swim.
Sur ce registre, cette rentrée compte trois comédies dites multi-caméra avec rires enregistrées (et/ou tournées en public). Il s’agit de Cristela (ABC), The McCarthys (CBS) et donc Mulaney sur la Fox. Au delà du format, ce dernier se positionne sur des textes là aussi très old school !

John Mulaney est un comédien qui vit avec Motif, un autre comédien, et Jane, une amie de longue date qui pourrait être un peu plus qu’une amie. Il est souvent dérangé par un voisin un peu excentrique ainsi qu’un autre catégorie boulet de première. John parvient à se faire engager comme scénaristes d’une ancienne gloire comique recyclée comme présentateur d’un jeu télévisé…


Sur le papier, Mulaney semble être une machine bien huilée. John est un ancien scénariste du Saturday Night Live. Il a une belle carrière de comique sauce stand up, dont plusieurs spécials produit par Comedy Central. Son show ici présent est produit par un cador qui n’est autre que Lorne Michaels. Enfin les épisodes sont mis en scène par un authentique spécialiste, Andy Ackerman, qui a travaillée sur Seinfeld et Curb your Enthusiasm pour ne citer que ces deux là.

Le résultat s’avère pourtant très décevant. Tous les acteurs, pris individuellement, sont convaincants mais aucune dynamique de groupe ne prend forme (et ce même après cinq épisodes). Mulaney est un acteur qui se rend crédible – en même temps, il est proche de son personnage réel – malgré une certaine raideur.
L’écart de classe est d’ailleurs flagrant avec le toujours excellent Elliott Gould, malheureusement trop rare pour l’instant.

Le positionnement très classique des sujets abordés fleure bon la tiédeur et la mollesse (surtout sur la chose sexuelle). On comprend mieux pourquoi la série se trouve programmée après la série animée familiale Family Guy. Mulaney ne semble toutefois pas avoir convaincu grand monde et y compris chez les pontes de la Fox puisque la commande d’épisodes est passée de 16 à 13.

Paradoxalement, les scènes qui m’auront fait sourire se résument à une constellation de références à d’autres illustres comédies (Seinfeld, Friends). Nous somme donc délibérément dans la nostalgie. Il n’est pas certain que Mulaney obtienne suffisamment de durée pour trouver sa voix. En même temps, la frilosité des choix de départ ne pousse pas à la défendre outre mesure !

Visuels : Mulaney / Fox

4 réflexions sur “Mulaney s01e01 “pilot”

  1. Je ne l’ai pas vu, mais la bande annonce ne me tentait vraiment pas ! A choisir entre les trois nouveautés oldschool que tu cites, c’est encore The McCarthys qui passe le mieux pour moi, mais vraiment par défaut !!!

    J'aime

      1. En fait Cristela m’a laissée très mitigée… Des moments m’ont bcp fait rire, mais ils sont vraiment minoritaires par rapport au reste que j’ai trouvé vraiment too much. En fait ce que j’ai préféré ce sont les interactions avec son beau frère !😛 (et puis bon Pelant me traumatise…)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s