ylepressi42-20141117

Tellus s01e01&02

(YLE) saison 1 en 6 épisodes et saison 2 en 12 épisodes en cours d’écriture
tellus_series-mania_jp-siili

Le cliffhanger est sobre mais efficace. Il laisse place à un générique qui coulisse tranquillement en marge d’un encadré dans lequel la bande annonce du prochain épisode se dévoile. La salle s’éclaire et JP Siili, créateur et réalisateur de Tellus se présente devant nous pour répondre à quelques questions.
Toute l’intérêt de Séries Mania se devine alors. Tellus n’a pas encore de distributeur français et le festival offre une vitrine fantastique à cette série finlandaise. Et puis quelle aubaine pour le sériephile que de découvrir l’artiste défendre son oeuvre, ses choix et nous expliquer en substance toute sa consternation devant le fait qu’en ce jour d’élections dans son pays, la grande préoccupation qu’il défend ici n’est pas ou peu abordée.
Cette préoccupation, c’est l’environnement, l’écologie au sens large, de la condition des animaux au gâchis que représente l’assiette d’un adolescent qui a eu les yeux plus gros que le ventre. Malgré certaines faiblesses de dialogues, Tellus marque les esprits car elle dépasse rapidement le constat pour confronter l’action et l’attente.

Eevi Forsman est une jeune étudiante en médecine solitaire en apparence. Cette réclusion s’avère volontaire car elle pratique un activisme extrême, dans le secret le plus strict, et qu’elle juge son engagement incompatible avec toute relation digne de ce nom. En compagnie de quatre autres militants, leur groupe nommé Tellus mène en effet des actions de destructions d’installations dans le but d’alerter l’opinion sur l’écologie et le développement durable. Après quatre années d’opérations, leur résolution est mise à l’épreuve alors qu’ils provoquent une première victime suite à leurs agissements…

Tellus s’ouvre de manière désordonnée. Il y a ce titre grossier sur un fond enflammé qui heurtera même le bon goût des moins exigeants. Et puis, ce montage décousu qui constitue une introduction qu’il faut bien qualifier d’imprécise.
Mais très vite, les plans de paysage enneigé fascinent par leur simplicité et leur puissance d’évocation. Sans mise en scène appuyée ni filtres d’ambiance, la série acquiert une atmosphère ouatée et éteinte – même en ville – qui contraste remarquablement avec la débauche d’énergie des activistes.

JP Siili opte pour une approche de récit globale. Parallèlement aux actions des “terroristes” écologiques, un volet policier nous permet de découvrir l’enquête des forces de l’ordre les concernant. Et puis, progressivement, l’histoire de l’héroïne louvoie vers ses affres romantiques pas toujours assumés.
Ces deux voies distinctes ne s’éloignent pourtant pas du sujet principal de la série. Alors qu’on aurait pu imaginer un enquêteur peu concerné par les idées de ceux qu’il traque et ainsi créer une opposition de point de vue, la série nous offre un opposant lui aussi très concerné par l’écologie. En filigrane, l’idée que le constat environnemental est partagé s’impose et l’enjeu va se situer dans l’après.

Car Tellus est une réflexion sur l’engagement. Alors que nos activistes sont désarçonnés par leur première erreur, une association distincte de militants écologistes se remet en question au regard des agissement des Tellus. Le contraste est alors saisissant. Ceux qui ne faisaient que manifester ne souhaitent plus se contenter de la seule désobéissance civile et désirent agir, là ou ceux qui ont franchi le cap (Tellus) s’interrogent sur la portée, somme toute, mineure de leurs actions.

La Finlande nous livre ici une série qui ne se mesure pas aux grands titres de la production scandinave contemporaine que sont Borgen, The Killing et autre Bron/Broen. Cependant, Tellus est une prise de position courageuse et salutaire exercée dans un pays qui, selon les propres dires de son créateur, ne se distingue habituellement pas par ses prises de positions irrévérencieuses.

Visuels & Vidéo : Tellus / YLE

Une réflexion sur “Tellus s01e01&02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s