maya_erskine_hires21.jpg

Man Seeking Woman s01e10 « Scepter »

(FXX) saison 1 en 10 épisodes et saison 2 prévue
10270538_ori

Ce début 2015 est définitivement une période intéressante sur le front de la comédie ! Plusieurs titres aux concepts singuliers émergent d’horizons divers comme The Last Man on Earth (Fox), Unbreakable Kimmy Schmidt (Netflix) et donc Man Seeking Woman (FXX).
Cette dernière est un authentique Objet Sériel Non Identifié qui louvoie volontiers vers l’absurde et le surréalisme. Cette seule inclinaison en fait déjà une série digne d’intérêt mais, non content de cela, elle se double d’un deuxième niveau lecture efficace et ludique !

Le générique d’ouverture de la série est signé du studio Digital Kitchen. La musique qui l’accompagne est un excellent choix, l’artiste Photay, et en voici la preuve sonore :


Photay – de son vrai nom Evan Shornstein – est un musicien éléctro originaire de la région de New York. Alors âgé de 9 ans, il aurait rencontré le pape du genre, Aphex Twin, et navigue depuis dans les flots du son, notamment via un apprentissage des percussions.
Le générique de Man Seeking Woman reprend la toute fin d’un de ses titres – en écoute ci-dessus – et paru sur un EP l’année dernière.

Mais de quoi s’agit-il ? Josh Greenberg est un jeune homme d’une vingtaine d’année qui vient de se faire plaquer après une longue relation. Josh tente alors de trouver à nouveau l’amour. Il est en cela aidé par Liz, sa soeur, et Mike, son best bro’, qui ont chacun des solutions très différentes à lui proposer. Malgré cela, la tâche s’annonce pour le moins ardue…


Capture d’écran 2015-03-19 à 16.29.48My writer is Rich. Man Seeking Woman est une création de Simon Rich. A 30 ans, Rich est une personnalité pour le moins occupée. Il a notamment déjà collaboré pour le New Yorker, il a participé à l’écriture au sein du Saturday Night Live pendant 4 ans, il a été scénariste pour Pixar et il a déjà écrit 6 livres… rien que ça !
MSW est justement une adaptation de son avant-dernier bouquin, un recueil de nouvelles intitulé The Last Girlfriend on Earth (and other love stories). Rich y étale déjà toute son imagination en détournant des situations romantiques classiques via de courts récits dominés par le fantastique. A titre d’exemple, la première nouvelle relate les aventures d’un préservatif dépressif qui vit mal sa solitude dans un portefeuille !

Une inspiration personnelle et pourtant collective. Man Seeking Woman est et sera diversement reçue. Les déboires de Josh offrent, tout du moins de prime abord, une vision unique, une description d’un personnage pas très futé et finalement un point de vue très masculin. Sans chercher à démonter ce constat, je trouve qu’il serait dommage de mettre trop rapidement la série de côté car elle s’aventure déjà – et en dix épisodes seulement – vers une variété d’horizons étonnants.
Pour comprendre cette particularité, il faut évoquer les personnes qui entourent Simon Rich. Sans doute bien encadré par un certain Lorne Michaels à la production, Rich a fait appel à des talents sûrs pour constituer sa writers room. Il compte notamment sur Robert Padnick, passé par The Office, Sofia Alvarez qui signe le fameux épisode “Teacup : Woman Seeking Man”, Dan Mirk passé lui aussi par le SNL et Ian Maxtone-Graham, un grand habitué des Simpsons. Lesquels Simpsons sont une source d’inspiration pour Rich qui vénère la série d’animation aux 26 saisons. Voilà une référence qui montre bien combien Man Seeking Woman pourrait devenir un receptacle à de nombreuses variations si la série pouvait durer.

150303-news-man-seeking-woman

Du fun mais pas seulement. En surface, Man Seeking Woman s’apprécie pour ces situations franchement absurdes dans lesquelles son personnage principal vit des rebondissements systématiquement excessifs et souvent purement fantastiques. Le résultat est franchement drôle même si d’aucuns verront le périmètre de leur sens de l’humour tutoyé. L’apparition d’un improbable Hitler en chaise roulante témoigne en effet d’une audace volontaire.
Mais au delà de ce premier degré, les difficiles relations de Josh ne sont pas gratuites. D’un naturel pleurnichard, ses préjugés sont mises à rude épreuve. Chaque situation, toute grotesque qu’elle soit, souligne une position biaisée – qui n’est pas toujours du fait du seul Josh d’ailleurs – sur le jeu des relations humaines (voire extra-terrestres) au sens large. Sans aller jusqu’à la prétention d’une posture moralisatrice, le décalage fantastique fournit au téléspectateur une mise en perspective aussi inattendue que bienvenue.

Man Seeking Woman reviendra pour une saison 2, vraisemblablement l’an prochain sur FXX. La déclinaison orientée comédies d’FX trouve ici un titre au fort potentiel qui élève encore un peu plus le niveau d’un catalogue qui comprend déjà des Always Sunny in Philadelphia, Married, You’re the Worst, Louie et bientôt The Comedians.

A noter que Man Seeking Woman sera projetée sur grand écran dans le cadre de la projection d’une sélection de comédies lors de la prochaine édition du Festival Séries Mania !

Visuels : Man Seeking Woman / FXX
Musique : Photay ft. Seafloor “Reconstruct” (2014 Astro Nautico)

2 réflexions sur “Man Seeking Woman s01e10 « Scepter »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s